La blockchain pour les nuls : Explication

Pour les personnes qui s’intéressent au monde des cryptomonnaies mais qui ne savent pas encore ce qu’est la blockchain ni même ses applications et son fonctionnement, cet article est fait pour vous. L’objectif de cet article est de vous expliquer de la manière la plus compréhensible et simple possible la blockchain même si vous êtes complètement néophyte dans ce domaine d’activité.

Qu’est-ce que la blockchain ?

Qu'est-ce que la blockchain

Hier internet promettait de supprimer la distance entre les individus. Aujourd’hui, la blockchain (ou chaine de blocs en Français) tient une autre promesse. Celle de se faire confiance pour les transactions sans besoin d’un intermédiaire. Pour beaucoup, la blockchain devrait avoir une portée tout aussi importante qu’internet a pu l’avoir à son époque. En fait, Internet était à l’information ce que la blockchain est à la transaction.

Pour comprendre simplement ce qu’est une blockchain vous devez penser à un livre de compte ouvert et accessible à tous. Chaque page de ce compte est en réalité un bloc de transaction. Des personnes (mineurs) sont chargées de vérifier les transactions. Ces dernières seront inscrites à jamais sur chaque bloc en l’échange d’une récompense. D’ailleurs, une fois un bloc achevé, il ne peut être modifié.

En réalité, la blockchain permet d’enfermer à jamais des données dans un réseau public en garantissant son intégrité et sa sécurité. D’ailleurs, dans ce nouveau dispositif, aucune institution, gouvernement ou tierce personne n’a la possibilité de modifier les données qui se trouvent sur la blockchain. Cette nouvelle technologie est en quelque sorte une base de données distribuée et partagée par l’ensemble de ses utilisateurs.

En premier lieu, le processus technologique de la blockchain a été développé par Satoshi Nakamoto (dont on ne connaît pas encore la véritable identité) avec l’apparition du Bitcoin après la crise financière de 2008. Aujourd’hui, la blockchain est utilisée dans de nombreux autres domaines d’activités. Bien différents de ceux qui avaient été pensés à l’époque par le créateur du Bitcoin. C’est le cas des smart contract (ou contrat intelligent en Français) qui permettent d’ajouter des conditions aux échanges. La blockchain Ethereum est par exemple exclusivement dédiée à la mise en place d’applications décentralisées. Elle utilise les smart contract pour fonctionner.  

Comment fonctionne la blockchain ?

Comment fonctionne la blockchain

Pour comprendre comment fonctionne la blockchain, prenons un exemple concret.

Admettons que Diana souhaite acheter un ordinateur chez Amazon. Voici comment cela se passe en réalité :

  • Diana émet un ordre de transfert à sa banque
  • La banque vérifie que Diana possède bien les fonds nécessaires sur son compte en banque. Elle contrôle également que c’est bien elle qui demande le virement.
  • Dans le cas où les contrôles sont bien validés. La banque va exécuter le transfert d’argent du compte de Diana vers le compte d’Amazon. Ensuite la banque garde une trace de l’ensemble des transactions qui ont été effectuées sur un grand livre de compte confidentiel.
La blockchain pour les nuls

Tout d’abord, avec la blockchain, tout le monde à une copie en temps réel de ce livre de compte. Dans cet écosystème, il est possible à n’importe qui de consulter l’ensemble de transactions présentes et passées. Toutes les personnes qui possèdent ce livre de compte constituent le réseau de la blockchain.

Maintenant reprenons cet exemple avec le Bitcoin et la technologie blockchain. Diana souhaite toujours acheter un ordinateur auprès d’Amazon mais cette fois ci avec des Bitcoin. Voici la nouvelle méthode de fonctionnement :

  • Diana émet un ordre de virement pour Amazon.
  • Tous les individus qui possèdent le livre de compte vérifient que Diana possède bien les fonds en Bitcoin sur son portefeuille. Si c’est le cas, la transaction est validée. Ensuite, cette dernière est alors inscrite de manière permanente et sécurisée sur le livre de compte.
  • Les fonds sont alors transférés du compte de Diana vers celui d’Amazon.
La blockchain pour les nuls

Les clés publiques et les clés privées

La différence entre les clés privées et les clés publiques

Pour qu’une transaction soit validée sur la blockchain nous devons absolument parler de la signature électronique. Chaque demande de transaction de la blockchain doit être signée par l’émetteur pour être validée.

De ce fait, si Remi explique sur la blockchain que Diana lui verse 3 Bitcoin. Il faut absolument que cette transaction soit marquée avec la signature électronique de Diana. Pour signer son message, Diana devra utiliser une paire de clés de chiffrement. Une clé privée qui ne soit jamais être communiqué et dont seule Diana a connaissance. Une clé publique qui sera communiquée à tout le monde.

Si Diana donne bien 3 Bitcoins à Remi, elle va chiffrer ce message à l’aide de sa clé privée. Le message sera alors incompréhensible par l’ensemble de la communauté. Pour décrypter les informations, les utilisateurs du réseau devront utiliser la clé publique de Diana. Avec cette dernière, les utilisateurs pourront contrôler que les bitcoins proviennent bien de Diana et que c’est bien elle qui a initialisé l’ordre de transfert.  Si le message ne provenait pas de Diana, le message resterait incompréhensible pour les utilisateurs de la blockchain et la transaction ne serait pas validée.

Quels sont les différents avantages de la blockchain ?

Quels sont les avantages de la blockchain

Vous l’aurez compris après ce qui aura été dit précédemment, la blockchain a de nombreux avantages par rapport au système conventionnel dont en voici quelques exemples :

  • Transparence : La technologie est open source donc modifiable et consultables par l’ensemble des utilisateurs et développeurs. D’ailleurs, ce côté open source rend presque impossible la modification des données qui ont été enregistrées. En effet, comme nous l’avons précisé, le livre de compte est partagé auprès de millions de personnes. Une modification des données sera forcément remarquée par les utilisateurs qui forment cet écosystème. La blockchain est aujourd’hui la technologie la plus sécurisée qui existe.
  • Frais de transaction faibles : Bien évidemment, avec la suppression des intermédiaires, les frais de transactions ou l’utilisateur ou l’entreprise qui utilise ce service sont moins importants.
  • Des transactions plus rapides : Avec le système conventionnel des banques, les transactions peuvent quelquefois prendre des jours avant d’être validées. Cela est dû principalement au fait que les institutions financières ne sont ouvertes que pendant les heures traditionnelles du bureau contrairement à la blockchain qui fonctionne 24h/24 et 7j sur 7 ce qui accélère le traitement des transactions.
  • La décentralisation : Contrairement au système conventionnel, tous les utilisateurs de la blockchain possèdent une version du livre de compte en temps réel pour contrôle la qualité des informations qui transitent sur le réseau. On parle de la décentralisation de la blockchain puisqu’elle n’est pas détenue par un seul acteur (en l’occurrence les banques dans le système financier actuel). D’ailleurs, la décentralisation donne plus de force et de résilience à ce système qui n’est plus obligé de faire confiance aveuglément à une autre entité qui avait la possibilité de manipuler les données un peu comme elle le souhaite.

Quelques applications de la blockchain

Quelles sont les différentes applications de la blockchain

Maintenant que vous avez compris comment fonctionne la blockchain et les avantages que peut représenter cette nouvelle technologie, nous allons vous donner quelques applications de la blockchain dans le monde de demain. Pour éviter la falsification des diplômes et prouver l’authenticité de ces derniers, le MIT a déjà commencé à utiliser le fonctionnement de la blockchain pour certifier le diplôme des étudiants. Ainsi, un recruteur qui souhaite embaucher une nouvelle recrue peut alors contrôler directement sur la blockchain l’historique du diplôme et vérifier si ce dernier a bien été obtenu par l’étudiant.

Dans le domaine alimentaire, Carrefour a déjà lancé une blockchain destinée à prouver aux consommateurs la qualité des produits qui sont commercialisés. A l’aide d’un QR code particulier tout le monde peut alors contrôler en temps réel l’historique de l’aliment qui l’intéresse et vérifier si ce dernier a bien été produit dans les conditions prévues par l’entreprise. Actuellement, cela est applicable au poulet d’Auvergne, mais il est totalement envisageable que ceci s’ouvre à d’autres denrées alimentaires dans les années à venir.

Pour les personnes qui souhaitent aller plus loin, nous vous conseillons d’aller lire notre article sur les smart contract qui offrent également d’incroyables opportunités dans les années à venir.

Aller plus loin

Vous êtes nouveau dans les cryptomonnaies et vous cherchez un moyen pour commencer à investir ? Malgré toutes les informations disponibles sur internet, vous savez pas par où commencer… Télécharger GRATUITEMENT notre ebook pour avoir accès à toutes informations dont vous avez besoin pour commencer le plus rapidement possible !

Partager autour de vous

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *