La révolution blockchain

Malgré les incroyables performances qui ont pu être observées dans le domaine des cryptomonnaies depuis 2009, de nombreuses personnes restent encore dubitatives sur leurs applications et leurs évolutions sur le long terme. Cet article a été écrit pour les personnes les plus sceptiques et réticentes à l’idée d’investir dans le domaine des cryptomonnaies. Si vous en connaissez, montrez-leur cet article. Nous espérons que cela pourra leur ouvrir les yeux sur les perspectives d’évolution de ce nouveau secteur d’activité.  

La technologie qui va avoir le plus d’impact dans les prochaines années est arrivée. On pourrait penser à la robotique, l’intelligence artificielle, le big data etc… mais ce n’est pas le cas. Nous parlerons bien évidemment ici de la blockchain.

Nous sommes beaucoup à penser que la blockchain est la nouvelle génération d’internet. D’ailleurs, la blockchain a de nombreuses promesses à la fois pour les business, les sociétés et les individus.

Les intermédiaires

Aujourd’hui nous dépendons presque tous d’intermédiaires (gouvernement, banque, Uber, AirBnB, notaires etc…) pour établir la confiance dans notre économie. Jusqu’à maintenant cela a bien fonctionné mais il des problèmes sous-jacents :

  • Premièrement ils sont centralisés, c’est-à-dire qu’ils peuvent être hacké ou du moins être de plus sujet à des attaques. Cela représente un risque croissant pour les individus qui utilisent les services de l’entreprise en question (données personnelles, argent etc…)
  • Deuxièmement ce principe de fonctionnement a exclu des milliards de personnes de l’économie globale. Ceux qui n’ont pas d’argent n’ont pas accès à un compte bancaire. Imaginez ce que serait votre vie sans compte bancaire à l’heure actuelle. Vous comprendrez tout de suite l’handicap que cela peut représenter sans avoir accès à ce genre de service.
  • Troisièmement, nous sommes tributaires de ces intermédiaires qui ont le monopole. Ils peuvent décider parfois même de ne pas respecter les lois et de prendre des risques démesurés. En effet, elles sont « trop grosses pour mourir ».

Vous pouvez envoyer un email en quelques secondes mais il est parfois nécessaire d’attendre des jours ou des semaines entières pour envoyer de l’argent autour du monde avec des frais pouvant parfois être de l’ordre de 10 à 20% ! En utilisant ce processus, vos données personnelles sont récupérées et très souvent vendues pour encore plus de profits.

Nous n’avons jamais été aussi prospère dans l’histoire de l’humanité. Toutefois les inégalités et la disparité des richesses est pourtant de plus en plus importante.

Passage de l’internet de l’information à l’internet de l’argent

internet de l'argent

Imaginez maintenant un gigantesque registre, global, transparent et distribué fonctionnant sur des millions d’ordinateurs et disponible pour tout le monde (peut importe le pays, les origines, la couleur de peau, l’historique bancaire etc….) et où chaque type d’actif (argent, immobilier, chanson etc…) pourrait être stockés, déplacés, échangés sans avoir besoin d’intermédiaires.

En 2008, la crise économique des subprimes à eu lieu. Un individu portant le nom de Satoshi Nakamoto a développé un protocole pour une monnaie numérique le Bitcoin. Avec cette cryptomonnaie, de nombreuses personnes à travers le monde parviennent à effectuer des transactions en toute confiance sans l’utilisation d’intermédiaire. Le Bitcoin n’est pas une monnaie fiduciaire (contrôlée par un Etat). C’est une monnaie numérique décentralisée et une plateforme de confiance.

Vous pouvez vous posez la question de savoir comment fonctionne la blockchain ?

En réalité c’est très simple. Les actifs numériques comme l’argent, la musique, etc… ne sont pas stockées dans un endroit spécifique. Ils sont plutôt distribués dans un registre global partagé et utilisable par tous. Quand une transaction est effectuée, elle sera postée mondialement sur des millions et millions d’ordinateurs. Ce sont les mineurs qui sont chargés de vérifier les transactions. Toutes les 10 minutes, un bloc est créé.

Ce dernier possède toutes les transactions des 10 minutes précédentes. Les mineurs sont en compétitions les uns avec les autres puisque celui qui va parvenir à trouver la solution mathématique pour la validation du bloc de transaction sera récompensé. Par la suite, ce bloc sera relié au bloc précédent et ainsi de suite formant ainsi une chaine de bloc que l’on appel blockchain. Ce principe de fonctionnement est bien plus sécurisé que tout ce qui existe jusqu’à présent.

Bien évidemment, le Bitcoin est un exemple et il existe une multitude d’autres blockchain. L’Ethereum par exemple s’est spécialisé dans la création et l’utilisation des contrats intelligents (contrat qui d’auto-exécute). Le contrat va être en mesure de gérer l’application, la gestion et la performance des accords entre les individus. Grâce à la blockchain Ethereum, de nombreux projets sont parvenu à voir le jour que ce soit pour le développement de nouvelles places boursières, d’applications pour la sauvegarde et la protection de la démocratie etc….

Pourquoi s’intéresser à cette nouvelle révolution ?

révolution blockchain

La première version d’internet (internet de l’information) a permis de créer beaucoup de richesse mais malheureusement cette dernière n’est que très peu partagée.  Les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. Ces disparités ont fait naître des problèmes que l’on voit resurgir de plus en plus que ce soit la xénophobie, guerres…

Existe -il un moyen de pouvoir distribuer de manière plus équitable la richesse ? Avoir une création bien plus démocratique de la richesse ?

Plusieurs solutions peuvent être
envisagées :

  • On pourrait par exemple créer une véritable économie de partage. Autre que celle qui est proposée par les leadeurs du marché à l’heure actuelle comme Blablacar ou AirBnB par exemple qui ne sont que des intermédiaires. Chaque personne pourrait facilement se rencontrer et partager leur richesse.
  • Certaines entreprises comme Western Union se sont spécialisées dans l’envoie de fonds des pays développés dans les pays les moins développés. Des personnes ont quitté leur pays dans l’espoir d’une vie meilleure et envoie l’argent qu’ils gagnent dans leur pays natal pour aider leur famille dans le besoin. Ces transferts d’agent représentent environ 600 milliards de dollars par an et est en constante croissance. Western Union utilise cette niche comme business principal pour fonctionner, applique des taux démesurément importants (plus de 10%) et pour une qualité de service déplorable (4 à 7 jours pour envoyer de l’argent).
  • Permettre aux citoyens de pouvoir posséder et utiliser leurs propres données personnelles. La protection de la vie privée est le fondement d’une société libre. Certains projets comme Monero ou Zcash se sont spécialisées dans ce domaine d’activité.
  • De nombreux artistes et créateurs de contenus (journaliste, scientifique, art..) ne sont pas récompensés à la hauteur de leur travail à cause des nombreux intermédiaire (maison de disque etc…). Certains projets se sont spécialités dans la protection des droits d’auteurs ce qui permet à ces artistes d’éliminer ces intermédiaires et d’obtenir une compensation à la hauteur de leur travail.

Les exemples qui ont été cités un peu plus haut ne sont que la face émergée de l’Iceberg et bien évidemment les solutions que peut apporter la blockchain sont bien plus nombreuses que cela. Nous espérons que ce bref aperçu aura pu vous aider à mieux comprendre ce nouveau domaine d’activité tout en aiguisant votre curiosité pour en savoir plus à son sujet. Si c’est le cas, nous aurons réussi notre pari.

Le mot de la fin

blockchain bitcoin

La plupart des gens ont du mal à comprendre Bitcoin parce qu’ils ne comprennent pas vraiment l’argent. L’argent n’est pas la richesse. C’est un système de comptabilité utilisé pour faciliter l’échange de richesse. Beaucoup de gens sont rebutés par le fait que les Bitcoins ne sont que «des données». Mais c’est tout ce que l’argent est, l’information! Plus précisément, l’argent est un moyen de transmettre de manière crédible des informations sur la valeur donnée mais non encore reçue (ou du moins pas encore reçues sous une forme permettant de satisfaire directement les besoins ou les désirs d’une personne).

En d’autres termes, l’argent est un grand livre. Avec les monnaies fiduciaires comme le dollar, ce registre est centralisé. Et cela donne à l’autorité centrale responsable du maintien de ce pouvoir, un pouvoir dont l’histoire a prouvé qu’il sera inévitablement utilisé à mauvais escient.

Avec Bitcoin, le grand livre est décentralisé. Et cela signifie qu’aucune personne ou entité n’a le pouvoir de créer arbitrairement de nouvelles unités (causant ainsi de l’inflation), de geler (ou de saisir) votre compte ou de bloquer le traitement d’un paiement en particulier. Nous avons déjà eu de l’argent décentralisé. Après tout, personne ne peut simplement imprimer un nouvel or.

Mais avec de l’or, cette décentralisation a un prix (littéralement). La nature physique de l’or le rend extrêmement inefficace pour les transactions mondiales.

Et c’est pourquoi Bitcoin est important ! C’est la première monnaie au monde à la fois décentralisée et numérique. Il est plus fiable que l’or et plus privé et plus efficace sur le plan des transactions que les services bancaires numériques « modernes ». C’est pourquoi les gens sont enthousiasmés par le Bitcoin, qui pourrait révolutionner complètement l’argent.

Aller plus loin

 

Vous êtes nouveau dans les cryptomonnaies et vous cherchez un moyen pour commencer à investir ? Malgré toutes les informations disponibles sur internet, vous savez pas par où commencer… Télécharger GRATUITEMENT notre ebook pour avoir accès à toutes informations dont vous avez besoin pour commencer le plus rapidement possible !

Partager autour de vous

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *