Introduction a Bitcoin

Une des fascinations avec Bitcoin est son origine inconnue. Personne ne sait qui a créé Bitcoin à l’heure actuelle. Le pseudonyme, Satoshi Nakamoto, fait référence à la personne ou au groupe qui a créé bitcoin. Peut importe qui est ce parti, ils / il / elle ne semble pas avoir été impliqué sur le protocole Bitcoin après la mi-2010.

introduction à bitcoin

En 2009, la première version du Bitcoin a été lancée et les premiers coins ont été minés. Cette version était très complète et même si Satoshi travaillait en solo, il passait énormément de temps sur le développement du projet. Satoshi Nakamoto est resté actif dans la modification du logiciel Bitcoin et a publié régulièrement des informations techniques sur le forum BitcoinTalk jusqu’à ce qu’il cesse tout contact avec d’autres développeurs Bitcoin vers le milieu de l’année 2010. Depuis lors, une grande partie du protocole original a été revisité afin qu’il puisse être plus sécurisé et plus performant.

Le développement du protocole

Gavin Andresen est resté très actif en tant que développeur principal du protocole Bitcoin. En juillet 2012, il a écrit un essai sur son blog intitulé «Est-ce que la réserve de valeur est suffisante? (Is store of value is enough ?». Il y aborde les aspects économiques derrière la spéculation et la transaction Bitcoin, et ce que nous pourrions voir son prix évoluer avec le temps.

développement du bitcoin

La sécurité du portefeuille est une préoccupation majeure pour les utilisateurs et les développeurs de bitcoin. Gavin Andresen a déclaré que les principaux développeurs de bitcoin cherchaient à mettre en œuvre des transactions à signatures multiples qui nécessitent plus d’un appareil pour signer la transaction. De nombreux sites Web, comme CoinBase, utilise une technologie similaire pour sécuriser ses comptes. Selon Andresen, « Cela réduira considérablement les effets négatifs si un ordinateur devient compromis. Tout en ayant en tête que cela a été l’une des plus importantes vulnérabilités au cours de ces dernières années. « 

Quelques précisions supplémentaires

Et une chose est sûre, les riches en bitcoins s’enrichissent de jour en jour depuis la création de cette nouvelle technologie. La presse traditionnelle a critiqué le Bitcoin comme étant un refuge pour le trafic de drogue et le blanchiment d’argent. Selon leurs visions des choses, Bitcoin n’était utile que pour ses fausses déclarations de nature « Anonyme » (on sait qu’aujourd’hui Bitcoin ne l’est absolument pas contrairement a Monero par exemple) et qu’il était de ce fait très utilisé dans les marché « souterrain ».

cryptomonnaie anonyme monero

Avec les données stockées dans le grand livre de compte, une équipe hongroise recréé le flux de trésorerie numérique à travers le réseau et étudié les modèles de création et d’accumulation de richesses qui en résultent. L’évolution a clairement eu lieu en deux phases. Avant 2011, le système était utilisé par les passionnés et les bitcoins n’avaient aucune valeur réelle. Il y avait peu d’activité pendant cette periode et depuis, le temps et la structure du réseau ont beaucoup varié. Avec une importante couverture médiatique de 2011 le prix du Bitcoin a subi une hausse jusqu’à 30 $ puis une chute brutale de son cours jusqu’à 2 $.

bulle spéculative bitcoin

Les gens ont alors prétendu que Bitcoin était en réalité une bulle spéculative. Cependant, ces mêmes personnes semblaient avoir apparemment oublier que Bitcoin avait commencé l’année à seulement 0,50 $. Bitcoin a alors commencé à attirer un nombre exponentiel d’utilisateurs. La monnaie numérique décentralisée est devenue plus attrayante, et les échanges sont devenus plus courants et pratiques. Ce n’est qu’en 2013 que d’autres options plus viables comme Coinbase ont pu voir le jour.

L’effet Matthew

C’est dans cette seconde phase que les bitcoins sont devenus comme la monnaie du monde réel. Le réseau s’est développé plus rapidement. Dans ce modèle, un nœud avec un grand nombre de liens sont susceptibles d’attirer plus de liens qu’un nœud avec moins de liens. C’est un effet bien connu de la science des réseaux. Les économistes appellent cela l’effet Matthew.

effet matthew bitcoin

L’effet Matthew se produit sur plusieurs réseaux. Par exemple, les sites web populaires populaire sont susceptibles de se développer plus rapidement que les moins populaires. On pense que des processus similaires se produisent dans les économies du monde réel où les riches deviennent plus riches. Ainsi, l’effet Matthew peut être clairement être démontré dans le réseau bitcoin, comme non seulement les nœuds « populaires » capables d’attirer plus de liens, mais leur richesse croît aussi plus vite que les nœuds moins populaires.

Ce qui est probable, dans un système aussi récent que Bitcoin, est que ces nœuds soient capables d’attirer de plus en plus de liens comme des entreprises fonctionnelles et en croissance. Il n’y a pas d’autre système dans lequel il est possible d’étudier ce qui se passe dans des détails tels que Bitcoin.

La nature déflationniste de la monnaie

Cette nature déflationniste est en grande partie pourquoi l’effet Matthew s’applique à bitcoin. Les early adopters se sont très longtemps désintéressés par les faits économiques concernant bitcoin. Ils ont été plus souvent piqués par l’aspect technologique à savoir le protocole lui-même. Beaucoup prétendent que l’intégrité du protocole est infiniment plus importante que de savoir si Bitcoin est déflationniste ou non. Donc, dans ce sens, quand on parle d’un marché de bitcoin, ce n’est pas nécessairement comme les marchés traditionnels comme les actions, obligations et autres choses sont achetées et vendu. Bitcoin, comme tous les logiciels, peut être mis à jour et peut évoluer avec le temps.

bitcoin monnaie déflationniste

Cela dit, Bitcoin prend évidemment les caractéristiques d’un actif et d’une monnaie. Concernant la déflation, deux écoles de pensée s’opposent :

  • L’Économie keynésienne, une école de pensée en faveur de l’intervention du gouvernement dans l’économie et l’inflation monétaire. Ils sont partisans de mesures telles que le Programmes d’assouplissement quantitatif de la Réserve fédérale.
  • Ensuite, il y a l’École autrichienne, qui privilégie un marché libre avec un minimum, voir aucune intervention gouvernementale, et croit généralement que l’inflation est mauvaise et que la déflation est bonne. Un Autrichien pourrait défendre des monnaies concurrentes, par opposition aux monnaies Fiat. L’argument déflation / inflation est un débat économique qui existe depuis des années. Il n’est pas propre au Bitcoin.

Il est vrai qu’au fil du temps, l’extraction de bitcoin devient plus difficile. Ce processus contribue toutefois à garantir l’Effet Matthew présenté un peu plus tôt dans cet article.

Aller plus loin

 

Vous êtes nouveau dans les cryptomonnaies et vous cherchez un moyen pour commencer à investir ? Malgré toutes les informations disponibles sur internet, vous savez pas par où commencer… Télécharger GRATUITEMENT notre ebook pour avoir accès à toutes informations dont vous avez besoin pour commencer le plus rapidement possible !

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share This