Qu’est ce que les ICO ?

Le terme Initial Coin Offering (ICO) dérive de l’expression plus connue IPO (Initial Public Offering, introduction d’une société en bourse) afin de désigner une levée de fonds en cryptomonnaie. Les ICO sont également appelées « token sales » car il peut s’agir de financer une startup qui va émettre un token (jeton de valeur numérique), ou créer une application décentralisée. Vous pouvez en acquérir lors de l’ICO en échange de cryptomonnaie comme de l’Ethereum ou du Bitcoin.

Cadre Juridique

Contrairement aux IPOs qui sont réglementées et où l’entreprise émettrice est tenue à plusieurs obligations légales, dans le monde des cryptomonnaies, les startups peuvent adopter une multitude de structures juridiques. Elles peuvent mettre en place via les ICOs des campagnes de financement participatif (crowdsales) peu coûteuses, accessibles à tous, plus rapides et plus efficaces qu’un financement via les banques ou les fonds de capital risque. Cet environnement peu régulé est à la fois un avantage et un risque tant pour l’entrepreneur que pour l’investisseur.

Quelle prix possible pour les tokens ?

Les tokens fournies pas la société peuvent avoir plusieurs prix :
  • Ils sont vendables et achetables sur des plateformes d’échange, à un taux dépendant de l’offre et de la demande. Ils sont donc très liquides. Le prix des tokens est souvent élevé à sa sortie mais chute très rapidement.
  • Ils ont pour vocation d’être utilisables dans le projet financé par l’ICO en question. Leur valeur est donc censée dépendre du service fourni in fine par l’entreprise à l’origine de l’ICO.

Quels sont les risques ?

Tokendata  est l’un des trackers ICO les plus complets, il répertorie 902 ICO qui ont eu lieu sur l’année 2017. Il en ressort que :
  1. 142 ICO ont échoué à l’étape du financement
  2. 276 autres ont échoué depuis
  • soit parce qu’ils ont pris l’argent et se sont évaporés
  • soit parce que le développement n’a pas pu aboutir
Cela signifie que 46% des ICO de l’année dernière ont échoué. On peut classer 113 autres ICO comme « semi-échec », soit parce que leur équipe a cessé de communiquer sur les médias sociaux, soit parce que leur communauté est minime et que le projet n’ a aucune chance de succès. En 2017, 59% des ICO sont des échecs confirmés ou des échecs en devenir.

Quels sont les conséquences pour les investisseurs ?

Les investisseurs qui investissent dans des ICO qui n’aboutissent pas perdent la somme donné à la startup. Le projet W12 est actuellement en lever de fonds (aout 2018). Il projette de créer une plateforme permettant de valider le sérieux des futurs ICO. En cas d’échec, il s’engage à rembourser intégralement la somme investi. Retrouvez le projet en cliquant ici. Ce lien vous permettra d’avoir 3% de remise sur vos prochains achats. On en parle un peu plus précisement dans notre article « W12- La plateforme qui permet de se protéger lors des ICO« .

Partager autour de vous

 

Nos articles similaires

Ethereum c'est quoi

Qu’est-ce que l’Ethereum ?

Nom de la cryptomonnaie : Ether Abréviation/sigle : ETH Site officiel : https://www.ethereum.org/ Plateforme d’achat : Coinbase, eToro, Kraken… Qu’est-ce que l’Ethereum? C’est une plateforme

Lire plus »
C'est quoi le Bitcoin

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Nom de la cryptomonnaie : Bitcoin Abréviation/sigle : BTC Site officiel : https://bitcoin.org/fr/ Plateforme d’achat : Coinbase, eToro, Kraken… Qu’est-ce que le Bitcoin ? Le Bitcoin

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *