Différences entre ICO, IPO, ISO et STO

Qu’est-ce qu’une ICO?

Qu'est ce qu'une ICO ?

Une ICO (Initial Coin Offering) est l’équivalent d’une levée de fond. Cela permet à des entreprises de créer leur propre cryptomonnaie. Il s’agit en quelque sorte d’un mécanisme de collecte de fonds. Les startups émettent leurs propres jetons (ou Tokens) et les vendent en échange de Bitcoin ou d’Ether par exemple. En échange, les utilisateurs peuvent utiliser les tokens contre des biens ou des services particuliers. Ils peuvent également les revendre plus tard sur une plateforme d’échange idéalement à un prix supérieur.

Vous le savez très bien, mais les ICO sont un phénomène particulièrement nouveau et ont fait l’objet de nombreuses discussions. D’un côté, cela permet d’avoir une alternative au modèle de financement par capital risque. De l’autre côté, cette activité n’est pas règlementée. D’ailleurs cela autorise les fondateurs d’une entreprise de réunir du capital sans pour autant en justifier un quelconque besoin. Faites attention, avec les ICO, de nombreuses arnaques et la grande majorité d’entre elles n’aboutissent même pas. Le manque de régulation de cette activité est aujourd’hui un grand problème. Des initiatives comme celle de W12 sont particulièrement intéressantes dans ce sens. 

Qui peut lancer les ICO ?

D’accord, mais alors qui est capable de lancer des ICO ? Littéralement tout le monde. Il n’y a pour le moment aucune restriction à ce sujet. Parmi toutes les sources de financement disponibles, les ICO sont les solutions les plus simples pour les personnes qui souhaitent mettre en place des arnaques. Puisque les règlementations sont presque inexistantes, rien n’empêche une personne malveillante d’effectuer une levée de fonds pour vous faire croire à une bonne idée, mais ensuite de s’enfuir avec votre argent… Quand on sait que 80% des ICO étaient en réalité des Scams et seulement 8% ont pu être listées sur un site d’échange, cela fait plutôt froid dans le dos.

Qu’est-ce qu’une IPO (Initial Public Offering) ?

Qu'est ce qu'une IPO ?

Une IPO (Initial Public Offering ou introduction en bourse en Français) est la toute première vente d’actions émises par une société au public. Avant d’être côté en bourse, une entreprise est considérée comme une entreprise privée avec des actionnaires principalement composés des :

  • Fondateurs de l’entreprise
  • Amis / Proches
  • Investisseurs professionnels (capital Angel etc…)

A ce stade, le public (petits investisseurs individuels, particuliers) peut très difficilement investir dans ces entreprises. De plus, souvent, ils ne peuvent pas se procurer des actions de la société. Ce n’est qu’après l’introduction en bourse de l’entreprise que le public est capable d’investir dans des actions particulières.

Lorsqu’une entreprise souhaite effectuer une IPO (donc une levée de fond ouverte au public), elle doit coter un certain nombre de ses actions sur le marché boursier. Bien évidemment, contrairement aux ICO que nous avons présentées précédemment, les IPO sont extrêmement contrôlées et régulées. Pour comprendre comment cela fonctionne, prenons un exemple concret.

Romain possède une entreprise qui vend des chaussures à Paris. Il souhaite aujourd’hui étendre son activité au-delà de la capitale. Pour ce faire, il décide donc d’effectuer une IPO pour récolter les fonds nécessaires. Une banque d’investissement va déterminer valeur de la société de Romain, le montant des actions qu’il utilisera et le pourcentage de propriété que Romain est prêt à partager avec le public.

Comment fonctionne une IPO

Romain a une société qui vaut 10 millions d’euros. Il souhaite mettre en vente 10% de son entreprise au public soit 1 million d’euros. La banque d’investissement détermine alors qu’ils vont pouvoir émettre 1 million d’équivalents en action au public à un prix de 10 euros l’unité.  La banque va ensuite lister les actions en bourse sur des échanges comme le New York Stock-Exchanges ou le NASDAQ par exemple pour permettre au public d’investir.

Comment fonctionne une IPO

Qu’est-ce qu’une ISO (Initial Securities Offering) ?

QU'est ce qu'une ISO?

Une ISO (Initial Securities Offering ou offre initiale de titre en français) est une méthodologie de lever de l’argent dans le domaine des cryptomonnaies. Cette dernière est plus sécurisée que les ICO.

Les ISO sont similaires aux IPO (introduction en bourse), mais plus orientées au domaine des cryptomonnaies. Elles permettent aux entreprises d’effectuer des levées de fonds auprès du public. Les entreprises doivent respecter des obligations règlementaires particulières. Toutefois, ces contrôles ne sont pas aussi importants que ceux qui sont effectués lors des IPO par la SEC (Securities and Exchange Commission).

La première entreprise à avoir défini le terme d’ISO est OiX.Global. Les ISO ont été créées pour s’assurer que les investisseurs puissent avoir le plus d’informations possibles avant de prendre une décision, mais aussi pour permettre aux entreprises d’être plus facilement « acceptées » auprès des organismes de régulations lorsque ces derniers sont présents.

Qu’est-ce qu’une STO (Security Token Offering) ?

Qu'est-ce qu'une STO ?

Les STO (Security Token Offering ou Offre de Token sécurisé en Français) sont des jetons qui sont adossés à des actifs tangibles en temps réel. Ces jetons ne sont pas négociés sur les plateformes boursières traditionnelles, mais adhèrent totalement au cadre réglementaire défini par la SEC. La mise en place des STO devrait permettre aux cryptomonnaies et à la blockchain en général de bénéficier d’apport de fonds (comme ceux provenant des institutions par exemple) et encore inexploité aujourd’hui.

OiX est la première plateforme tournée vers la technologie blockchain qui a décidé de ne plus lister les ICO, mais uniquement les tokens qui sont considérés comme étant sécurisés et conforme aux normes réglementaires définies par la SEC aux Etats Unis (Securities and Exchange Commission). Tous les projets devront passer le test de Howey qui repose sur quatre critères différents :

  • Il y a un investissement d’argent
  • On s’attend à des bénéfices
  • L’investissement de l’argent est dans une entreprise commune
  • Tout profit provient des efforts d’un promoteur ou d’un tiers

Dans ce modèle, OiX pense que les startups pourront alors bénéficier de la confiance et du support qui leur est dû pour une progression et une adoption Mainstream.

Les Utility Token et les Security Token ?

Avec les STO, c’est la fin des Utility Token (Jeton utilisé pour faire fonctionner une blockchain et acheter un service particulier). Ce sera plutôt le développement des Security Tokens (Jetons dédiés uniquement à l’investissement). Lorsque vous décidez d’investir dans des Security Tokens (équivalent d’actifs financiers en Français), des normes et des procédures particulières seront mises en place pour éviter les dérives qui ont pu être observées lors des ICO. Les Security Tokens sont tous adossés à de véritables actifs (immobilier, œuvre d’art, actions…) contrairement aux utility token.

Avec les Security Tokens il serait parfaitement possible d’obtenir des dividendes dans la crypto sphères. Cela était parfaitement impossible avec les Utility Token aujourd’hui.

Quels sites utiliser pour faire des STO ?

En France, les sites comme Blockchain.io, Preflogic.com par exemple ont pour objectif d’obtenir la licence (de la SEC ou de l’AMF) qui va leur permettre de mettre en place des STO. Aux Etats-Unis OIX global a les mêmes ambitions.

Polymath est pour le moment un Token ERC20 qui a pour ambition de devenir une plateforme de security token. La plateforme devrait permettre d’une part le lancement de services financiers sur la blockchain. D’autre part, de créer un nouveau standard de security token : le St-20. Cette norme qui sera mise en place par Polymath devrait permettre un investissement dans les security token efficace et performants.  Pour information, les token Polymath sont disponibles sur la plateforme Kucoin pour les personnes qui souhaitent s’en procurer.

Polymath a pour ambition d’être pour les security token ce qu’Ethereum est pour les utility Token. La plateforme Polymath permettra en 2019 le lancement de security token (mise en place de service financier sur la blockchain) avec un nouveau standard de sécurité (ST-20) comparable à celui des utility token de Ethereum : Les tokens ERC20.

Petite précision tout de même. Les STO ne permettront pas une aussi grande volatilité que nous avons pu connaître durant les ICO en 2017. Les ICO n’étaient pas régulées, le STO le seront et fortement encadrées. Les profits générés avec les STO ne seront pas aussi importants que ceux que certaines personnes ont pu connaître avec les ICO.

Pour résumer, les ICO sont similaires au Crowdfunding. Toutefois, le Crowdfunding est considéré comme des donations lorsque les investisseurs des ISO s’attendent à des retours sur investissement.

Pour se faire lister sur un site d’échange comme Binance, les porteurs d’ICO doivent payer des millions de dollars. C’est bien plus que ce qui est demandé pour les places de marché comme le NASDAQ par exemple.

 

Passer à l’action 

Vous êtes nouveau dans les cryptomonnaies et vous cherchez un moyen pour commencer à investir ? Malgré toutes les informations disponibles sur internet, vous ne savez pas par où commencer… Télécharger GRATUITEMENT notre ebook pour avoir accès à toutes informations dont vous avez besoin pour commencer le plus rapidement possible !

Partager autour de vous

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *