Qu’est-ce que la blockchain 2.0 et les contrats intelligents ?

 

Après le premier chapitre paru la semaine dernière, où nous avons pu présenter la naissance du Bitcoin, la preuve de travail et la blockchain. Dans ce second volet, nous souhaitons développer l’évolution de cette technologie via les contrats intelligents et la cryptomonnaie Ethereum. Aujourd’hui dans notre nouveau monde, où de nouvelles technologies ne cessent de voir le jour. Après la création d’Internet qui a révolutionné l’échange et la communication. La technologie de manière générale ne cesse de se développer et de s’améliorer, et c’est le cas de la blockchain.

Apparue il y a maintenant plus d’une dizaine d’années, elle se développe et trouve de nouveaux besoins à résoudre. Ce sont de nouvelles opportunités pour les utilisateurs du monde entier. Dans l’article précédent nous nous demandions si quelque chose qui s’échange est forcément une monnaie. Nous découvrirons dans cet article que grâce aux contrats intelligents nous pouvons échanger bien plus que de la monnaie.

Le second chapitre nous permettra de découvrir ce qu’est un contrat intelligent. Comment et à quoi peut-il servir ? Comment ont-ils été créés ? En quoi la cryptomonnaie Ethereum a apporté une évolution dans le domaine de la blockchain ? Autant de questions auxquelles nous allons essayer de répondre dans cet article.

Vous pouvez retrouver notre « vidéo de présentation d’Ethereum » .

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos précédents articles qui traitent des sujets abordés dans cet article. Comme par exemple qu’est-ce qu’un smart contract (contrat intelligent en français) ?

Ethereum contrats intelligents

Définition des concepts de bases de la blockchain

Pour commencer, il nous semble opportun de définir certains concepts de base autour du monde des cryptomonnaies afin de vous expliquer plus en détail son histoire.

D’abord, qu’est-ce qu’un contrat intelligent ? On a tous déjà signé un contrat. Un contrat de travail ou un contrat commercial par exemple. Vous êtes libre de décider si vous souhaitez ou non accepter les conditions d’un contrat. Cette décision vous permet de réaliser une transaction, un échange avec une, plusieurs personnes ou une société morale par exemple.

Ces contrats intelligents sont une transcription de ce que l’on peut connaître via nos contrats papiers. Ce sont des protocoles informatiques, qui vont vérifier et simplifier la négociation d’un contrat. Ils vont exécuter le contrat, le valider ou le rendre nul selon des conditions énoncées préalablement.

Prenons un exemple afin de gagner en simplicité :

Vous pouvez très bien créer un service uniquement basé sur les contrats intelligents. Le contrat intelligent vous permet d’automatiser vos services en fonction de critères que vous aurez prédéfinis.

Charles bénéficie d’une assurance qui couvre le prix total du billet d’avion à partir de 2h de retard. C’est un contrat intelligent qui est réalisé entre Charles et l’assurance (c’est-à-dire de Pair-à-Pair). Automatiquement, sans tiers de confiance, ce contrat pourra être exécuté. Imaginons que Charles devait prendre son vol à 16h pour arriver à 18h. Mais son vol a malheureusement eu 1h30 de retard.

Le contrat intelligent va faire un premier test à 18h01 afin de savoir si l’avion est bien arrivé. L’avion est en retard, le contrat ne peut pas être conclu puisque l’avion n’est pas arrivé. Le contrat revient au point de départ en attente de l’information d’arrivée afin de pouvoir s’exécuter. Le contrat intelligent reçoit l’information de l’atterrissage de l’avion à 19H30. L’avion est en retard de 1h30 et non pas de 2h. Il sera clôturé puisque le vol de Charles est arrivé mais Charles ne sera pas dédommagé puisque le vol n’a eu que 1h30 de retard et non pas 2h de retard.

Mais que signifie le terme blockchain 2.0 ?

La mention blockchain 1.0 représente la création en 2008 via Bitcoin. La mention blockchain 2.0 quant à elle, fait référence à l’apparition de nouvelles applications. Cette innovation permet d’améliorer la technologie blockchain. On est capable d’aller au-delà des simples transactions qui peuvent être effectuées via Bitcoin. Toujours sans aucun intermédiaire et de façon décentralisée. La technologie se développe et ces cas d’applications ne s’appliquent plus uniquement à un simple échange.

C’est comme si vous accédiez à un nouveau chapitre d’un livre. L’histoire de la blockchain est en marche et la création des contrats intelligents fait office de second chapitre. C’est grâce à la création de la crytomonnaie Ethereum, que la blockchain va pouvoir diversifier ces cas d’applications. En réalité, Ethereum est une plate-forme qui donne l’opportunité de créer presque à l’infini sur la blockchain.

Découvrons ensemble qu’est-ce-que la cryptomonnaie Ethereum et comment fonctionne-t-elle ?

Qu’est-ce que la cryptomonnaie Ethereum ?

Le jeune russe Vitalik Buterin fonde une infrastructure blockchain qui élargit les possibilités du Bitcoin appelée Ethereum. Le tout premier bloc appelé « bloc genesis » est miné le 30 Juillet 2015. L’émission d’éther (la monnaie de l’écosystème, ETH) est réalisée via le minage (la preuve de travail) de la même manière que le Bitcoin.

Ethereum blockchain 2.0 technologie

Ethereum est une plate-forme qui permet d’héberger des applications. Cet environnement fonctionne de manière décentralisée et permet la créatioe contrats intelligents par les utilisateurs. Ils sont basés sur un protocole informatique qui permet de vérifier ou de valider une transaction selon un consentement mutuel. Tous ces contrats intelligents sont disponibles et consultables en ligne à l’intérieur de la blockchain.

En 2018, via l’implémentation de la solution dénommée « Serenity », la blockchain Ethereum intègre une nouvelle solution de validation des blocs. Ils ne seront plus validés par la preuve de travail que l’on connaissait via la cryptomonnaie Bitcoin, mais par une « preuve d’enjeu ». Ethereum a développé son propre consensus de validation, ce qui permet de réduire la consommation d’énergie.

Mais alors, quelles sont les différences entre la blockchain Bitcoin et la blockchain Ethereum ?
  • Le temps de validation d’un bloc est de 14 secondes pour Ethereum contre 10 minutes pour Bitcoin. Cela permet de multiplier le nombre de transactions réalisées sur le réseau
  • Les blocs de la blockchain Ethereum sont plus petits que ceux de la blockchain Bitcoin
  • L’innovation des contrats intelligents
Environnement Ethereum développement blockchain

Qu’est-ce que la preuve d’enjeu (Proof-of-Stake) ?

Après, la preuve de travail du bitcoin, une nouvelle génération de validations des blocs pour la blockchain est créée. La preuve d’enjeu ou Proof-of-Stake (PoS) en anglais est un type de consensus utilisé par les réseaux blockchains. L’utilisateur va devoir placer ses ETH sous séquestre pour devenir validateur. Les validateurs seront choisis au hasard pour créer les blocs et aussi pour vérifier les blocs qu’ils n’ont pas créés eux-mêmes.

Comment a évolué la technologie blockchain grâce à Ethereum ?

L’histoire de la blockchain a débuté avec la création de la première chaîne de blocs en 2008 via la création du Bitcoin. Concrètement, cette cryptomonnaie vise à concurrencer les monnaies des banques centrales. Elle facilite les échanges de pair-à-pair, c’est-à-dire entre deux personnes qui se font confiance. La possibilité d’envoyer quelque chose de digital à l’autre bout du monde rapidement et presque sans frais est désormais possible. Bien entendu, la technologie a été créée, mais celle-ci se doit de s’améliorer afin de répondre encore mieux à nos attentes. Afin d’arriver peut-être un jour à une adoption de masse.

Le réseau Ethereum poursuit un tout autre but, celui de créer une plate-forme blockchain ouverte à tous. Elle permet la création d’applications décentralisées grâce aux contrats intelligents. Dans ce cas de figure, l’écosystème Ethereum permet d’exécuter les codes présents à l’intérieur des contrats intelligents. Puisqu’ils sont programmés à l’avance, aucune possibilité d’arrêt, de fraude ou d’interférence d’un tiers.

L’implémentation de cette nouvelle utilisation ouvre le chemin à tous les développeurs pour laisser libre cours à leurs imaginations.

Voici quelques cas d’applications :
  • Identités numériques

Un médecin peut utiliser une application sur la plate-forme Ethereum afin de garder en mémoire tous ses clients. Il pourrait stocker les identités numériques de l’ensemble de ses patients. Ainsi avoir à disposition toutes les consultations, les antécédents, les médicaments prescrits et toutes les informations dont souhaiteraient bénéficier un médecin.

  • Droits de propriété intellectuelle

La blockchain peut garantir la provenance d’un produit, comme un droit de propriété intellectuelle par exemple. La technologie des registres permet d’avoir à disposition des données vérifiables (date, lieu …) . La blockchain est un formidable outil de suivi, et permettrait facilement de tracer les lots de productions d’une entreprise d’agro-alimentaire par exemple.

Prenons par exemple : «La crise des produits pour bébés infectés aux salmonelles », il aurait été beaucoup plus pratique et facile de rappeler et de savoir où étaient toutes les boîtes infectées via le système de la blockchain.

  • Blogs

Il permet à n’importe qui de monétiser du contenu. C’est-à-dire que n’importe quel voyageur par exemple qui met en ligne ses aventures peut recevoir des jetons. Ces jetons sont comme des remerciements de la part de son audience, des encouragements. C’est une rétribution vis-à-vis des informations, des photos, de l’ensemble des publications. Plus simplement, une récompense du travail effectué par le blogueur.

  • Réputation

Il est possible grâce à l’effet de la communauté d’avoir une idée de la réputation d’un utilisateur. Exactement comme cela peut se faire pour la réputation d’un hôtel sur un site comme Booking.com. Les clients laissent un commentaire positif ou négatif au sujet de l’établissement pour noter leur séjour. Au fur et à mesure que plusieurs utilisateurs notent l’endroit en question, la réputation de l’établissement devient de plus en plus robuste.

Ce n’est qu’une petite partie de la longue liste que l’on pourrait faire de toutes les applications d’une blockchain (votes, suivi logistique, recensement, identification…) Tous ces cas utilisent la technologie blockchain via le réseau Ethereum. Vous pouvez stocker des informations (identités, numéro de fabrication, brevets, amendes…) à l’intérieur de la blockchain.

Conclusion

En 2008 c’est la naissance de la blockchain via bitcoin, et la preuve de travail qui édite le premier bloc. En 2015 la blockchain entre dans une nouvelle phase avec le développement des contrats intelligents et des applications. La naissance d’Ethereum est une nouvelle forme de blockchain qui entre en scène grâce à la preuve d’enjeu. Elle améliore la décentralisation, permet un accès plus facile pour les utilisateurs.

Le réseau Ethereum est en mesure d’accueillir des applications qui utilisent ses services. De nombreuses applications vont être développées dans ce nouvel écosystème. De nombreux cas d’usage vont voir le jour. Par les assurances, les paris en ligne, les objets connectés ou encore bien d’autres domaines qui sont en mesure d’utiliser cette nouvelle technologie.

D’ailleurs, Ethereum est toujours en développement, la première phase de la version 2.0 a été lancée en décembre 2020. La version finale 2.0 devrait voir le jour d’ici 2 à 3 ans. C’est une nouvelle version qui permet d’améliorer globalement l’écosystème et surtout de réduire les frais de fonctionnement.

C’était notre second chapitre sur la blockchain 2.0, dans notre prochain article nous vous présenterons l’évolution et le développement de la blockchain 3.0.

Auteur de l’article :

Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Nos articles similaires

Ethereum c'est quoi

Qu’est-ce que l’Ethereum ?

Nom de la cryptomonnaie : Ether Abréviation/sigle : ETH Site officiel : https://www.ethereum.org/ Plateforme d’achat : Coinbase, eToro, Kraken… Qu’est-ce que l’Ethereum? C’est une plateforme

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This