Qu’est-ce que l’impermanent loss et les pools de liquidités ?

Depuis 2008 et la création du Bitcoin, l’univers des cryptomonnaies ne cesse de se développer. D’ailleurs, nos précédents articles vous ont présenté les évolutions de la blockchain 1.0 à la blockchain 4.0. Dans cet univers très vaste, un nouveau monde a émergé en 2017, il s’agit de la DéFi. Avant de vous faire découvrir ce qu’est l’impermanent loss, il nous semble important de faire un point de situation sur le domaine de la DéFi.

La DéFi n’est autre que la finance décentralisée, un nouveau domaine très vaste. Depuis 2017, de nouveaux produits émergents, de nouvelles formes d’investissements voient le jour. Pour le plus grand bonheur des investisseurs aguerris mais au grand dam des plus débutants. Des prêts faciles à obtenir, des rendements à trois chiffres qui font tourner la tête. Des pools de liquidités ont fait leur apparition sur les échanges. Elles facilitent les échanges entre les utilisateurs, la disponibilité des liquidités pour débloquer des prêts. Très intéressant, me direz-vous, mais savez-vous vraiment ce que vous achetez ? Savez-vous concrètement à quel investissement vous souscrivez ?

Dans cet article nous définirons les concepts de base, qu’est-ce que la DéFi ? Qu’est-ce qu’un pool de liquidités ? Qu’est-ce qu’un automated market maker ? Ensuite, nous découvrirons ensemble ce qu’est l’impermanent loss ? Souvent laissé de côté ou même ignoré des investisseurs, il peut grignoter une partie de vos gains.

Vous pouvez retrouver notre « vidéo au sujet de la DéFi ».

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos précédents articles qui traitent des sujets abordés dans cet article. Comme par exemple le protocole Aave, acteur majeur de la DéFi ou la cryptomonnaie Dai.

DéFi - Finance décentralisée, Perte intermittente

Définition des concepts de base

Qu’est-ce que la DéFi ?

La DéFi a été fondée courant 2017, elle a connu une forte expansion au cours de l’année 2020. C’est une nouvelle forme de financement qui ne repose sur aucune autorité centrale (Banques, bourses, etc.). Cette innovation dans le monde des cryptomonnaies utilise la blockchain et les contrats intelligents.

Finance décentralisée, Impermanent loss

Selon le site internet defipulse, le domaine de la DéFi Ethereum a atteint un maximum de capitalisation de 6,42Mds de dollars le 16 Avril 2021. Cet écosystème est composé de différents acteurs, le numéro 1 Maker DAO représente 15,68% des liquidités.

Le domaine de la DéFi offre l’opportunité aux utilisateurs de souscrire à des prêts, d’échanger facilement des jetons. Mais surtout la possibilité de percevoir des revenus passifs en mettant à disposition leurs liquidités. Les utilisateurs déposent leurs fonds dans des pools de liquidités. Découvrons ensemble plus en détail ce qu’est un pool de liquidités.

Qu’est-ce qu’un pool de liquidité ?

Les prêteurs vont fournir de la liquidité lors du dépôt de leurs cryptomonnaies dans un pool de liquidités (un panier). Dans ce même panier, les fonds communs peuvent être empruntés en plaçant une garantie, un collatéral. Les prêts dépendent des fonds communs, aussi des montants empruntés et de leurs garanties. Cela permet aux utilisateurs de disposer de prêts instantanés via le panier.

1. Les emprunteurs

Ils vont pouvoir emprunter des fonds à un certain coût. Ce coût est un pourcentage qui varie en fonction du coût de l’argent à l’instant « t », cela dépend de la liquidité disponible dans le panier. Globalement plus les fonds sont empruntés dans ce panier, plus les fonds disponibles vont diminuer, ce qui va augmenter le taux d’intérêt puisque les fonds deviennent de plus en plus rares.

2. Les prêteurs

Le taux d’intérêt pour les prêteurs est déterminé par un algorithme. Il réserve une partie de la liquidité pour garantir à tout moment des retraits. Vous allez percevoir les intérêts en temps réel selon le taux d’intérêt du jeton que vous avez mis à disposition. Plus en détail, les pools de liquidités sont gérés par un Automated Market Maker, découvrons ensemble comment fonctionne un pool de liquidités.

Comment fonctionne un pool de liquidités ?

Tout d’abord une plate-forme va fonctionner soit via un carnet d’ordres, c’est-à-dire que les transactions d’achats et de ventes seront stockées à l’intérieur de ce carnet pour chaque paire. Ces ordres seront en attente d’exécution d’un côté d’un acheteur et de l’autre d’un vendeur. Soit via un AMM (Automated Market Maker), C’est un algorithme mathématique qui va remplacer le carnet d’ordre pour une paire donnée. Et c’est grâce à ce système que les pools fonctionnent.

C’est grâce à cette équation que la plate-formeva déterminer le prix pour les paires de jetons, et cela va dépendre de la liquidité. Étant donné que les réserves sont équilibrées automatiquement, un panier peut toujours être utilisé pour acheter ou vendre un jeton sans avoir besoin d’une contrepartie de l’autre côté de votre transaction.

A * B = K

Ce qu’il faut comprendre c’est que le prix va s’ajuster en fonction de l’offre et de la demande. De la disponibilité du jeton, s’il y a moins de jetons « A » le prix augmentera, s’il y a plus de jetons « B » le prix va baisser. La plate-forme maintient « K », afin que le produit des réserves ne puisse pas diminuer. Comme « K » reste inchangé, il est souvent appelé invariant. Attention, pour que cela fonctionne, le calcul doit toujours être égal à « K ». Cette formule a la propriété souhaitable que les transactions plus importantes (par rapport aux réserves) s’exécutent à des taux exponentiels comparés aux plus petits.

Prenons un exemple pour que ce soit plus simple à comprendre :

Perte intermittente, Investissement, risque

Concrètement, les taux associés aux contrats vont dépendre de la liquidité présente à l’intérieur du pool.

Plus il y a de jetons « A » dans le panier plus le taux d’emprunt sera bas pour emprunter des jetons « A ». Mais, moins il y a de jetons « B » dans le panier plus le taux d’emprunt sera élevé pour emprunter des jetons « B ».

C’est grâce à l’évolution de ce taux que le niveau est toujours égal à « K ».

C’est la loi de l’offre et de la demande. La rareté augmente les taux et la disponibilité les fait baisser.

Dans le nouveau monde de la DéFi, nous avons ce qu’était un pool de liquidité et comment il fonctionne. Essayons maintenant de répondre à la question de base, qu’est-ce que l’impermanent loss ?

Impermanent loss, pool de liquidités

Qu’est-ce que l’impermanent loss ?

Comme nous l’avons expliqué en préambule, l’impermanent loss (les pertes intermittentes en français) fait partie des risques à prendre en compte lors de la souscription d’un produit DéFi. Souvent biaisés par les taux de rendements faramineux, les utilisateurs ne prennent pas le temps de comprendre les risques associés.

Il s’agit d’une perte temporaire de fonds qui peut se produire lorsque vous utilisez un pool de liquidités. Lors de votre dépôt pour apporter de la liquidité, vos jetons ont une valeur. Mais cette valeur est un facteur externe au panier. Elle va fluctuer dans le temps, les échanges sur les places de marchés vont continuer et vont influencer le prix, il s’agit de « La loi de l’offre et de la demande ». Elle est toujours en cours malgré que vos propres jetons sont bloqués dans le pool. La valeur de vos jetons n’est pas fixe et ceux-ci peuvent perdre de la valeur ou gagner de la valeur.

Prenons un exemple pour que ce soit plus simple à comprendre :

Etape 1 – Insérer des liquidités dans un pool

Vous souhaitez insérer de la liquidité dans un pool avec des jetons Ethereum (ETH) et des USDT. Première chose, vous devez déposer une quantité de chaque cryptomonnaie. Nous allons déposer 1 ETH (sa valeur à l’instant « t » est de 1000$) et 1000 USDT ce qui équivaut à 1000$. Le montant total de notre dépôt est de 2000$.

Pool de liquidités, risque, investissement

Pour résumer et faire simple, vous disposez de 0,1% de la totalité des liquidités à l’intérieur de ce pool. Chose importante à savoir, ce protocole de liquidité facture 0,3% de frais par transaction. Ces frais sont utilisés pour vous rémunérer, en contrepartie de la mise à disposition de vos fonds.

Maintenant, imaginons que le prix de l’Ethereum varie rapidement à la hausse. Le nouveau prix à l’instant « y » pour 1 ETH est de 1’200$. Le prix augmente donc l’Ethereum devient de plus en plus rare. Une personne a retiré 100 ETH du pool de liquidités.

Étape 2 : Calcul du prix grâce au Constant Product AMM (A * B = K)

« A » représente Ethereum et « B » représente l’USDT, la position initiale du pool est alors représentée par le calcul suivant : 1 000 * 1 000 000 = 1 000 000 000

Prenons l’hypothèse que nous souhaitions retirer qu’un seul ETH

→ (1 000 – 1) * B = 1 000 000

→ Soit 1 000 000 / 999 = 1 001,001

*Les frais de 0,3% seront en plus de ces 1 001,001$.

Calculons maintenant le prix d’échange qui nous intéresse pour un retrait de 100ETH

(1 000 – 100) * B = 1 000 000

Soit 1 000 000 / 900 = B

Soit 1 000 000 / 900 = 1 111,11

*Les frais de 0,3% seront en plus de ces 1 111,11$

Cela signifie que plus vous aller retirer de liquidité, plus le prix va être élevé c’est ce qui permet de maintenir l’invariant « K ».

Étape 3 : État du pool de liquidité après le retrait de 100 ETH

La méthode de calcul est la suivante :

Fonctionnement pool de liquidité

→ (1 111,11 * 100) = 111 111,111

Pour retirer les 100 ETH, l’utilisateur doit ajouter au pool de liquidités 111 111,111 USDT auquel vient s’ajouter les 0,3% de frais. Cela nous donne un total de 111 444 USDT à déposer.

Étape 4 : Analyse de notre investissement initial après le retrait de ces 100 ETH
Impermanent loss

Vous disposez de 0,1% du pool de liquidités. Les échanges ont fait évoluer les balances et vous avez maintenant en votre possession :

0,9 ETH et 1’111 USDT

Parfait, la valeur de votre portefeuille a augmenté. Passant de 2000$ d’investissement initial à 2191$, notamment grâce à l’augmentation du prix de l’Ethereum.

Étape 5 : Analyse de l’impermanent loss

Cependant, posons-nous la question de savoir quelle serait la valeur de notre portefeuille si nous n’avions pas apporté de liquidité au pool.

Ici l’état de votre portefeuille si vous n’aviez pas apporté vos liquidités au pool. Vous auriez à votre disposition 2200$.

Pool de liquidité, pertes intermittentes

C’est ici que ce calcul la perte intermittente : → 2200 – 2191 = 9. Vous avez 9$ d’impermanent loss.

La perte intermittente se calcule par rapport à la valeur que vos jetons auraient si vous les aviez gardés. Bien entendu vous été récompensé pour mettre à disposition vos jetons, cependant le rendement n’est pas en mesure de combler la perte intermittente que vous subissez.

Dans cet exemple, nous avons analysé une situation haussière, mais imaginez si cette situation était baissière. Les pertes seraient d’autant plus grandes que le gap de baisse significative aux jetons déposés.

Conclusion

Régulièrement, les innovations et les nouveaux domaines fleurissent au sein du monde des cryptomonnaies. Malgré l’attraction et les possibilités de réaliser des gains via des nouveaux investissements, il existe de plus en plus de risques associés.

L’impermanent loss ou la perte intermittente est un des risques qui souvent échappe aux nouveaux utilisateurs. Il est important de comprendre le mécanisme de chaque produit avant d’investir quoi que ce soit.

Nous espérons que cet article sera en mesure de vous aider à comprendre au maximum les pools de liquidités et les risques associés. L’impermanent loss est un des nombreux risques auxquels s’exposent les investisseurs.

Dans un prochain article nous pourrons vous présenter comment réduire ce risque d‘impermanent loss ou encore quel produit choisir afin de réduire l’ensemble des risques. Conseil, vous pouvez calculer vous même votre impermanent loss à l’aide du site internet Coingecko.com.

Auteur de l’article :

Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This