Qu’est-ce que le projet Loopring et sa cryptomonnaie LRC ?

Le projet Loopring est un protocole de seconde couche qui vient en aide à la Blockchain Ethereum.

Tout le monde connaît les difficultés auxquelles fait face la blockchain Ethereum actuellement, la congestion. Un environnement saturé et un écosystème presque inutilisable au vu des frais de transaction. Il est vraisemblablement confronté à la même problématique que le réseau Bitcoin. La demande de transactions est bien trop élevée par rapport à ce que l’ensemble du réseau pourrait supporter. D’ailleurs il y a quelques années, les développeurs du Bitcoin ont créé ce qu’on appelle le « Lightning Network ». Le lightning network est la capacité pour le réseau Bitcoin d’accepter plus de transactions via des canaux parallèles. Si une autoroute est bouchée alors les usagers de la route vont passer par la nationale. Le principe est simple, puisque la route principale est bouchée, ils vont utiliser une solution plus rapide voire moins coûteuse.

Le protocole Loopring est justement ce qu’on appelle un Layer-2, un protocole de seconde couche. Mais ce n’est pas tout. Découvrons dans cet article ce que propose le projet Loopring, un échange décentralisé ? Une rapidité? Une méthode de paiement sécurisée ? Nous irons découvrir ce projet, peu médiatisé, peu connu, le travailleur de l’ombre.

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos précédents articles qui traitent des sujets abordés dans cet article. Comme par exemple l’article au sujet du Lightning Network ou d’Uniswap.

Le protocole Loopring

 

Définition des concepts de base

 

Qu’est-ce qu’un Layer 2, une seconde couche?

Les solutions de secondes couches soutiennent l’utilisation des blockchains. Le principe est de graviter autour de l’écosystème afin de prendre en charge une partie du travail des blockchains de premières couches. C’est ce qu’on appelle un système Off-Chain. Les transactions y sont plus rapides et moins coûteuses puisque le réseau principal est congestionné.

Découverte du projet Loopring

Le projet Loopring Foundation a été créé en 2017 par Daniel Wang. Cette fondation soutient le projet et le développement du protocole open-source Loopring. Basé à Shanghai en Chine, Daniel Wang est un entrepreneur dans le monde des cryptomonnaies et a travaillé pour Google, JD.com ou encore Boston Scientific.

Ce protocole a plusieurs casquettes, il est d’abord un atout majeur pour les blockchains de premières couches. Il fonctionne en tant que seconde couche et soutient les écosystèmes en proie aux fortes demandes. Il travaille notamment sur la blockchain Ethereum, NEO et Qtum.

Loopring propose aussi un échange décentralisé afin de permettre l’échange de cryptomonnaies grâce aux Automated Market Maker (AMM) mais aussi via un carnet d’ordre. Découvrons plus en détail les fonctionnalités et les outils que propose le projet Loopring.

L’objectif du projet Loopring?

Le projet Loopring créer des infrastructures et des produits destinés à la finance décentralisée (DéFi). Il pense que ce domaine à un avenir au sein de l’écosystème Ethereum et plus particulièrement sur la seconde couche. Les utilisateurs de la DéFi n’ont pas besoin de choisir entre la performance et la sécurité. Loopring apporte les deux, la performance et la sécurité. La seconde couche propose une plate-forme décentralisée d’échange de cryptomonnaies. L’utilisateur pourra disposer de liquidités, trader, payer et échanger. Tout cela avec des frais bas et des possibilités allant jusqu’à plusieurs milliers de transactions par seconde.

Il envisage une économie numérique où l’utilisateur est responsable de ses actifs. Le projet Loopring a démontré que les DEX (les plates-formes décentralisées) peuvent être aujourd’hui aussi performantes que les CEX (les plates-formes centralisées). Ils croient en l’avenir de la fintech et plus particulièrement la DéFi.

L’objectif clairement affiché de Loopring est d’être le meilleur protocole d’échange et de paiement sur Ethereum. Tout en apportant des produits aux utilisateurs du monde entier.


Comment fonctionne Loopring ?

1. La sécurité

La sécurité est la priorité du projet Loopring. Les équipes du projet ont développé le premier protocole zkRollup sur Ethereum. Nous présenterons le protocole zkRollup plus tard au cours de cet article. C’est le mécanisme de mise à l’échelle le plus sécurisé grâce auquel les utilisateurs peuvent avoir accès à leurs actifs. Personne ne peut s’interposer entre la blockchain Ethereum et la seconde couche. Le protocole Loopring assure la sécurité entre un utilisateur et ses actifs basés sur l’écosystème Ethereum.

Loopring hérite à 100% de la sécurité de la blockchain Ethereum. Il ne dispose d’aucune source externe de validation ou de consensus.

2. Décentralisé

Le contrôle est un handicap, si vous êtes tributaire alors vous êtes dépendant. Les probabilités de perdre quelque chose et de se faire pirater sont beaucoup trop importantes. Sans oublier les décisions réglementaires qui peuvent vous impacter. C’est ici que ça devient intéressant, le protocole Loopring n’a pas besoin de détenir les actifs. Il ne prend pas le contrôle de vos actifs. Vous développez votre business mais vos actifs restent sur la blockchain Ethereum.

Par exemple, si vous ne souhaitez pas utiliser Loopring pour alimenter la plate-forme décentralisée. Alors vous pouvez très bien l’utiliser pour sa fonctionnalité de paiement. Tout comme une voie rapide sans frais et sans outil supplémentaire.

3. Performance

Le projet Loopring résout les problèmes d’évolutivité et de scalabilité d’Ethereum. En quelques chiffres c’est :

  • Débit de transaction 1000x supérieur au débit de la blockchain Ethereum (2025 transactions par seconde)
  • Le coût de transaction est considérablement réduit (1/100ème des frais de fonctionnement de la blockchain Ethereum), les échanges, les paiements coûtent des fractions de centimes
Transactions, blockchain, Loopring

L’idée est d’utiliser les secondes couches pour tous les paiements. Ce sont de petites transactions qui ont une récurrence, cela permet de soulager la blockchain principale.

La blockchain Ethereum est devenue si populaire que son réseau est en permanence complètement congestionnée. Les utilisateurs sont confrontés à des frais très élevés pour l’utilisation et des retards permanents. La couche 2 représente une solution rapide et à moindre frais qui utilise à 100% la sécurité de la blockchain principale. C’est peut-être la première fois que les traders doivent réfléchir à des stratégies totalement décentralisées pour passer outre l’ensemble de ces contraintes.

La technologie du projet Loopring?

La technologie utilisée est un protocole zkRollup open-source. Tout d’abord un Rollup est un canal parallèle à la chaîne principale. Il garde en mémoire les transactions réalisées sur son canal de manière Off-Chain ou Hors-Chaîne. Une mise à niveau périodique permet d’enregistrer seulement une transaction sur la blockchain principale. Le « zk » signifie « Zero Knowledge » qui signifie en français zéro connaissance.

Prenons un exemple afin de vous expliquer concrètement comment ça fonctionne. Vous souhaitez réaliser des échanges, transactions ou paiements entre vous et votre ami Joe. Plutôt que d’utiliser sans cesse la blockchain Ethereum et payer des frais exorbitants à chaque transaction. Vous allez privilégier l’ouverture d’un zkRollup, via le protocole Loopring. Vous allez faire des allers-retours, par exemple 50 transactions à l’intérieur de ce canal. Une fois terminé, vous pouvez fermer ce canal afin qu’une seule transaction s’enregistre sur la blockchain Ethereum. Le tour est joué. Chose importante à noter, vos fonds ne sortent jamais de l’environnement Ethereum. Ils sont à l’intérieur des contrats intelligents, alors la sécurité est assurée 100%.

Cette version fournit une solution des plus remarquables de l’écosystème de tous les protocoles décentralisés. Un protocole de haute performance sans altérer la sécurité. N’oublions pas le trilemme des blockchains à respecter, la scalabilité, la décentralisation et la sécurité.

trilemme des blockchains, décentralisation

Pour rentrer plus en détail

Il est important de comprendre que le protocole fonctionne à l’aide d’un arbre de Merkle qui n’a besoin d’aucune information dans la couche supérieure pour être activé.

Le protocole fonctionne grâce à une preuve à divulgation nulle de connaissance. « Il s’agit d’une brique de base utilisée en cryptographie pour authentifier ou identifier. Cela désigne un protocole sécurisé dans lequel nous avons un fournisseur de preuve et un vérificateur. Le fournisseur de preuve prouve d’une manière mathématique à l’autre entité que la proposition est vraie. Cependant, il ne pourra dévoiler aucune autre information, uniquement la véracité de la solution ».

Arbre de Merkle, blockchain,

Dans l’écosystème Loopring, il s’agit du Loopring Relayer, (aka operator) qui s’occupe de réaliser ce travail. Il exécute les zkRollup, il héberge et met à jour l’arborescence de l’arbre de Merkle. Il génère des blocs, des données, des preuves ainsi que leurs validations et il les publie sur la blockchain Ethereum. les zkSNARK sont les preuves générées. À noter que la preuve, ici le Loopring Relayer n’a aucun moyen d’accéder ou de geler vos fonds, le protocole ne le permet pas.

Le Relayer est totalement indépendant du protocole Loopring. Les constructeurs et développeurs peuvent à leur guise développer leur propre Relayer afin d’exécuter leurs zkRollup.

Pour offrir une solution encore plus complète, les équipes du projet Loopring ont construit un portefeuille ainsi qu’une plate-forme d’échange pour satisfaire leurs utilisateurs. Découvrons les deux dernières modalités qui viennent s’ajouter à la panoplie que propose le projet Loopring.

Loopring Exchange

À l’image de la plate-forme Uniswap, la plate-forme d’échange et de paiement de Loopring fonctionne par AMM mais aussi via carnet d’ordre. Ils ont décidé de garder les deux technologies. Loopring propose des solutions sans frais, 100% sécurisé et ultra-rapide. Vous pouvez facilement swaper (échanger) vos jetons, faire des transactions à un ou plusieurs amis dans la même seconde, ou déposer des fonds dans un pool de liquidités. L’échange Loopring offre une expérience de trading inédite sur la blockchain Ethereum. C’est un peu la référence dans le domaine du layer 2 (la seconde couche).

Loopring Wallet

Le portefeuille de Loopring est un contrat intelligent mobile Ethereum. Je m’explique, vous pouvez choisir via quelle méthode vous souhaitez sauvegarder vos données. Une personne, une institution, du matériel, toutes les choses sélectionnées vous aideront dans la récupération de votre portefeuille. Vous pouvez définir des limites de transferts quotidiens mais aussi ajouter n’importe qui a la liste blanche disponible sur ce portefeuille.

Il vous permet d’échanger sur la plate-forme, vous pouvez fournir de la liquidité à un pool, négocier dans les carnets d’ordre. Vous pouvez réaliser des opérations de paiements et approcher le secteur de la DéFi. Le tout sans aucun frais.

La cryptomonnaie LRC

D’accord, mais dans tout ça, la cryptomonnaie LRC elle sert à quoi ? Simplement le LRC est la monnaie de cet écosystème. Les frais de transactions, de swap, du protocole, les transferts ou les ordres sont payés grâce à la cryptomonnaie LRC. Ces frais vont récompenser les utilisateurs.

Regardons ensemble comment les gains sont répartis dans l’écosystème. 80% des gains vont aux utilisateurs qui apportent des liquidités sur le protocole. 10% de récompense pour les utilisateurs qui déposent des fonds dans un fonds d’assurance. Les 10% restants sont pour le système DAO. Le DAO signifie « Decentralized Autonomous Organization » en français, il s’agit d’une organisation autonome décentralisée. Vous l’aurez compris, il s’agit de l’équipe du projet Loopring. La DAO a le choix et décide de brûler, racheter, subventionner ou ajouter ces fonds dans le pool de liquidités.

Conclusion

Le projet Loopring via son protocole est une des secondes couches les plus utilisées du marché. En attendant le développement d’Ethereum 2.0, ce layer 2 est une solution pour tous les utilisateurs d’Ethereum tout en restant sur le réseau. Ce layer 2 est un canal parallèle qui permet de réaliser des paiements grâce à la preuve de divulgation nulle de connaissance. Évidemment sans frais, 100% sécurisé puisqu’à aucun moment les fonds seront déplacés et ultra-rapides allant jusqu’à 2025 transactions par seconde.

De plus, autour de la possibilité de venir en aide à l’environnement Ethereum, Loopring dispose d’un échange décentralisé et d’un portefeuille pour satisfaire au mieux l’expérience utilisatrice. Un portefeuille nouvelle génération qui vous permet de définir de nouvelles conditions de récupération. Un échange qui vous permet d’utiliser l’univers de la DéFi et de l’ensemble des produits associés.

C’est une belle surprise que ce protocole Loopring nous apporte pour venir en aide à la blockchain Ethereum. On se demandera tout de même quel sera le futur pour cette cryptomonnaie après le développement de l’Ethereum 2.0.

Auteur de l’article :

Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Nos articles similaires

Qu'est ce que Nexo

Qu’est-ce que Nexo ?

Nom de la cryptomonnaie : NEXO Ticker (Anagramme) : NEXO Site officiel : https://nexo.io/ Plateforme d’achat :Kucoin,Binance… Qu’est-ce que NEXO ? Le projet a été mis en place par

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This