Mina Protocol, comment être la blockchain la plus légère au monde

Le projet Mina, la blockchain la plus légère au monde? Mais qu’est-ce que cela signifie? On sait tous que les registres blockchains sont volumineux. Par exemple pour le réseau Bitcoin, la blockchain entière doit être téléchargée par les nœuds afin de s’assurer de la concordance. Cette étape permet le consensus des validateurs afin de s’entendre sur la dernière version valide de la blockchain.

Vous pouvez retrouver notre article au sujet « consensus de validation d’une blockchain »,

L’un des autres points majeurs est la latence et la congestion du réseau. Ethereum est sans doute le meilleur exemple pour mettre en avant cette problématique. Simplement, le réseau n’est pas capable d’atteindre le nombre de transactions requises par les utilisateurs. Le projet Mina apporte une solution pour les utilisateurs avec un outil plus léger et plus efficace afin de répondre à la demande grandissante.

Découvrons dans un premier temps la création du projet, les objectifs ainsi que son fonctionnement. Comment le projet Mina arrive à proposer une blockchain légère et plus facile d’utilisation pour une adoption de masse des cryptomonnaies?

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos précédents articles qui traitent des sujets abordés dans cet article. Comme par exemple l’article au sujet du projet Polkadot ou l’article au sujet de la blockchain 2.0 afin de découvrir les contrats intelligents et la création de la cryptomonnaie Ethereum.

La blockchain la plus légère au monde, Mina

La blockchain la plus légère au monde alimentée par les utilisateurs

Concept de base

On-Chain et Off-Chain

À l’origine, les contrats intelligents ne traitaient que les données On-Chain, données contenues à l’intérieur de la blockchain. Les oracles (par exemple le projet Chainlink) permettent à présent de récupérer des données Off-Chain, c’est-à-dire des données extérieures à l’environnement de la blockchain.

Les données On-Chain font partie intégrante de la blockchain alors que les données Off-Chain sont des données externes.

La création du projet

En juin 2017, Labs Investor, un incubateur pour les entreprises du secteur technologique a lancé Coda Protocol. Une nouvelle blockchain open source ambitieuse qui souhaite tenir la promesse d’origine des blockchains de premières couches. Une véritable décentralisation, une scalabilité a toute épreuve et une sécurité pour tous ses utilisateurs.

Evan Shapiro de San Francisco est le CEO du projet Mina, il est expérimenté dans l’informatique et les systèmes distribués. En octobre 2020, le projet fut renommé Mina Protocol. Plutôt que d’appliquer une force brute avec la puissance de calcul, l’idée des zk-SNARK est mise en avant. Une solution élégante et avancée de cryptographie afin de gagner en compétitivité.

Découvrez notre article au sujet de « la preuve à divulgation nulle de connaissance »,

Au cours des trois dernières années, les équipes du projet ainsi que la communauté ont participé à plusieurs phases de test. Le projet permet en outre de créer des applications pour offrir des services financiers sans compromettre la confidentialité. Un argent programmable accessible par tous grâce à un simple téléphone portable.

Un projet élégant, simple et léger. Accessible au plus grand nombre, égalitaire et plein d’ambition afin de révolutionner le monde d’aujourd’hui.

Décentralisation, sécurité, rapidité, le trilemme des blockchains

Le trilemme des blockchains

Les objectifs du projet Mina

1. La taille de la blokchain

L’objectif principal du projet Mina était d’être léger et quelle réussite: l’ensemble de la blockchain fait environ 22 Ko. Cela représente la taille de quelques tweets, grâce à cette conception, les participants peuvent synchroniser et vérifier rapidement le réseau.

La blockchain mina a une taille fixe ce qui permet d’être toujours aussi performante. En comparaison, les autres blockchains peuvent atteindre 300GB et la taille ne cesse d’augmenter. Un problème d’envergure pour stocker le registre dont la taille augmente à chaque transaction ajoutée à la blockchain. La rapidité du réseau ainsi que l’exécution des tâches sont moins rapides et handicapent la performance du réseau.

La blockchain Mina, légère

Taille fixe de la blockchain Mina

2. Accessibilité

Facilement accessible, cette cryptomonnaie est légère, n’importe qui peut se connecter d’égal à égal. Les autres blockchains doivent parfois passer par des tiers afin d’exécuter le réseau. Ici, le réseau Mina permet à tout le monde de vérifier et de synchroniser rapidement la chaîne de blocs. La communauté a un rôle important à jouer afin de faire évoluer et de construire cet écosystème.

Grâce à la construction d’une preuve cryptographique de taille cohérente, la blockchain restera accessible au plus grand nombre. Au fur et à mesure qu’elle évolue elle sera toujours accessible de la même manière qu’à l’initiale.

3. Décentralisé

Chaque utilisateur de la blockchain agit comme un nœud à part entière. Dans l’univers Mina, tous les utilisateurs qui synchronisent la chaîne de bloc valident également les transactions comme un nœud validateur. La conception de cette blockchain permet à tous les utilisateurs de participer au consensus de validation. L’utilisateur peut en outre fournir des preuves de participation, permettre la résistance à la censure et sécuriser la blockchain.

4. Confidentialité

Les grandes entreprises collectent nos données personnelles à notre insu. Ils les utilisent la plupart du temps sans aucun accord de la part de l’utilisateur. Le projet Mina propose l’alimentation de ses applications décentralisées via le protocole SNARK. Il s’agit de couvrir l’utilisateur via des preuves, ce qui permet de protéger les données personnelles des utilisateurs. La logique appliquée permet un calcul hors chaîne et une validation on-chain. Ce protocole permet de réaliser des calculs simples et peu volumineux de manière efficace, rapide et rentable. Il s’agit du protocole «Snapps» que nous détaillerons plus en détail à la suite de cet article.

5. Favoriser la connexion

Le projet Mina essaie de connecter la cryptomonnaie avec le monde réel. Il est vrai qu’à l’heure actuelle les principaux protocoles blockchains ne sont pas connectés à Internet. Cette problématique engendre une portée limitée quant à l’utilisation de la blockchain. Le protocole Snapps de Mina peut interagir avec n’importe quel site Internet et peut accéder à des informations du monde réel pour une utilisation on-chain.

De ce fait, les développeurs peuvent utiliser les informations du monde réel afin de prendre les meilleures décisions. Cela permet de faire évoluer de manière intelligente notre façon de vivre et de consommer sans jamais compromettre la confidentialité des données utilisateurs.

6. La communauté

Le projet Mina dispose d’une communauté grandissante en pleine croissance. Si l’on compare ce projet à d’autres blockchains, elles sont régulièrement gérées par de puissants intermédiaires. Dans ce cas de figure, les participants alimentent Mina. Le nombre des producteurs de blocs est infini, l’union grâce à la décentralisation. La communauté à un rôle très important à jouer au sein de l’écosystème Mina. L’utilisateur est de ce fait validateur et précurseur du développement de son propre environnement et de l’écosystème Mina tout entier.

Scalabilité, décentralisation, sécurité, les missions des blockchains

Nous sommes en mission

Fonctionnement du projet Mina?

Le projet Mina propose une solution innovante, comme souligné précédemment, remplacer le registre par une preuve cryptographique de taille cohérente et facilement vérifiable. De ce fait, cela permet de réduire considérablement la quantité de données que chaque utilisateur doit télécharger. Plutôt que de vérifier l’exactitude du registre depuis le début du projet, les utilisateurs vérifient entièrement le réseau grâce à des preuves à divulgation nulle de connaissance ou Zero-Knowledge Proof (ZKP, en anglais). Les nœuds peuvent simplement stocker la petite preuve nécessaire à la validation.

Les zk-SNARK

Ils permettent de capturer l’ensemble de la blockchain sous forme instantanée. Très léger et facilement transférable plutôt que la chaîne entière. C’est comme si vous envoyiez une carte postale à votre ami d’un éléphant plutôt que l’animal vivant tout entier.

A chaque fois qu’un bloc est créé il prend un instantané de lui-même avec l’instantané de l’état précédent de la blockchain. Le nouvel instantané va être utilisé comme exemple pour le bloc suivant et ainsi de suite. Chose importante à prendre en compte, peu importe la quantité d’informations contenues dans l’instantané, il fera toujours la même taille. La boucle est bouclée, la blockchain la plus légère au monde permet un consensus inclusif.

Snapps: Alimenté par SNARK

Snapps signifie: Application décentralisée, Confidentialité, Données hors chaîne et Scalabilité. Ils sont similaires aux applications décentralisées sur Ethereum mais avec quelques avantages:

  • Ils peuvent vérifier l’intégrité d’une donnée sans révéler de quoi il s’agit (Technologie ZKP)
  • Vérifient l’exécution correcte des calculs coûteux
  • Disposent d’avantages significatifs quant à la scalabilité

Prenons un exemple pour que ce soit plus clair. Si la blockchain Ethereum, s’engage sur l’exécution d’une application décentralisée alors l’ensemble des nœuds et mineurs du réseau doivent réaliser le même calcul. À titre de comparaison, dans le projet Mina grâce à un Snapp exécuté une seule fois par son développeur, tous les autres nœuds pourront vérifier simplement la preuve SNARK associée.

Zero Knowledge Mina

Zk-Snark

Le consensus Ouroboros

En n’ayant pas à se soucier de la taille des blocs, le protocole Mina permet une blockchain décentralisée à grande échelle. Le mécanisme de consensus de Mina est une implémentation de «Ouroboros Proof-of-Stake». En raison de la blockchain compressée unique du projet, certains aspects de l’algorithme ont divergé des articles d’Ouroboros, et la version utilisée par Mina s’appelle Ouroboros Samisika.

Il maximise l’inclusivité dans le consensus, tous les participants agissent en tant que nœuds complets et n’importe qui peut participer au consensus pour sécuriser la blockchain. Et c’est ainsi que Mina offrira une véritable décentralisation, évolutivité et sécurité.

*Ouroboros est une famille de consensus de validation pour les blockchains. Elle fait partie intégrante des preuves de participation qui peuvent exécuter à la fois des blockchains avec et sans autorisation.

Confidentialité des données On Chain

Utilisations de Mina

1. Confidentialité des données

Les utilisateurs peuvent utiliser les services sans compromettre leurs données personnelles. Via Mina l’utilisateur peut se connecter à des fournisseurs de services. Par exemple, le Snapp Mina peut se connecter à un fournisseur de crédit pour prouver que votre crédit ne dépasse pas un certain seuil. Sans pour autant divulguer aucune information personnelle.

Oracle sur la blockchain Mina

2. Oracles web sans permission

Avec Snapps, les développeurs vont pouvoir exploiter des données privées, vérifiées du monde réel à partir de n’importe quel site internet. Ces données apportent des informations supplémentaires aux applications décentralisées. Ils vont pouvoir prendre toutes les informations publiquement disponibles sur le web. Pour aller plus loin, ils peuvent utiliser, protéger ou partager des données sensibles avec uniquement des preuves pertinentes. Plus besoin d’oracles de confiance ou d’intégrations web personnalisées.

Confidentialité des données

3. Une seule connexion internet privée

Les utilisateurs du protocole Mina peuvent accéder à n’importe quel site Internet de manière privée. Sans création de compte, sans transmettre leurs données personnelles. Ils pourront se connecter en toute sécurité grâce à la blockchain Mina, aucun fournisseur centralisé ne pourra bloquer les accès. Les développeurs de toutes les chaînes peuvent intégrer cette option privée et sécuriser leurs services.

Le rôle du jeton Mina

  • Les utilisateurs qui participent au consensus de validation via la preuve d’enjeu reçoivent des récompenses suite au staking via les blocs rewards
  • Le jeton Mina permet de payer les frais de transactions à l’intérieur de l’écosystème
  • Les utilisateurs peuvent être rémunérés aussi à la suite des vérifications des preuves associées aux zk-SNARK
  • Le projet Mina a basé des taux de récompenses ainsi qu’un taux d’inflation intéressant pour les utilisateurs, cela encourage l’utilisation

Conclusion

Le projet Mina a développé une blockchain très intéressante dans l’utilisation propre d’un registre distribué. Elle met en avant le trilemme, la décentralisation, la scalabilité et la rapidité ainsi que la sécurité associée à son écosystème.

La communauté est une partie importante du réseau, pour valider les transactions ainsi que les preuves associées au zk-SNARK. Ceux-ci permettent la confidentialité dans les échanges ainsi que dans l’utilisation de la blockchain. Permettant de réduire drastiquement la taille du registre et de ce fait satisfaire à une scalabilité améliorée.

Les axes de développement et d’utilisation de ce protocole sont grandement axés sur la confidentialité à l’intérieur d’un réseau. Quoi de mieux qu’une blockchain qui pourrait satisfaire aux exigences de respect des données personnelles et privées? C’est en tout cas ce qu’essaie de mettre en place la blockchain Mina.

Auteur de l’article :

Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Nos articles similaires

Ethereum c'est quoi

Qu’est-ce que l’Ethereum ?

Nom de la cryptomonnaie : Ether Abréviation/sigle : ETH Site officiel : https://www.ethereum.org/ Plateforme d’achat : Coinbase, eToro, Kraken… Qu’est-ce que l’Ethereum? C’est une plateforme

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This