Casper propose la solution « Highway », un nouveau consensus

Depuis la naissance de Bitcoin et sa blockchain en 2009, de nombreuses avancées technologiques dans le domaine ont fait surface. La conception des systèmes s’améliore de jour en jour, que ce soit vis-à-vis de l’impact carbone, de la rapidité, de l’adoption de masse ou de la sécurité par exemple. De nouvelles découvertes et de nouveaux secteurs sont mis à jour, comme les contrats intelligents ou la finance décentralisée. C’est la création d’un monde nouveau. Les protocoles de consensus se développent pour la preuve de participation.

Que ce soit des consensus BFT (Byzantine Fault Tolerance) ou via d’autres preuves comme les (Zero Knowledge Proof). Alors que les solutions de pointe atteignent des performances pratiquement optimales pour ce modèle, il reste de la place pour l’amélioration. Aujourd’hui lorsqu’un nœud doit être honnête ou non dans un système distribué, alors la finalité est binaire. Est-il honnête ou malhonnête ? Blanc ou noir. Le projet Casper propose un nouveau protocole de consensus sûr et vivant dans le modèle BFT classique partiellement synchrone.

Découvrons dans cet article qu’est-ce que le projet Casper ? Quel est ce nouveau protocole de consensus ? Et fondamentalement, comment fonctionne et à quoi sert cette nouvelle blockchain ?

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos articles qui traitent des sujets similaires. Comme par exemple les articles à propos d’un consensus et des contrats intelligents.

Pourquoi Casper ?
Pourquoi Casper ?

Les équipes du projet

Equipe du projet

Medha Parlikar & Mrinal Manohar sont les fondateurs de CasperLabs, l’entité derrière le réseau Casper qui supervise l’évolution et la décentralisation du réseau Casper. Basée aux Etats-Unis, elle fournit des ressources pour aider à accélérer l’adoption du projet et de son écosystème croissant d’applications décentralisées. Les collègues, investisseurs et conseillers de CasperLabs forment un groupe diversifié. Ils ont de l’expérience dans les systèmes informatiques à l’échelle d’Internet dans les universités, les entreprises et l’ingénierie.

Casper Labs équipe

L’association à but non lucratif et les équipes qui travaillent au développement de l’écosystème viennent de Zürich en Suisse. Cette organisation supervise l’évolution et la décentralisation en cours du réseau Casper. Dirigée par Daniel Biesuz, un analyste qui essaie de combler le gap entre la finance traditionnelle et les nouvelles technologies et Ralf Kubli qui œuvre à la construction de l’économie décentralisée.

Casper c’est quoi ?

Le projet Casper est une nouvelle plate-forme de contrats intelligents « Turing Complete ». La blockchain fonctionne grâce à un modèle de consensus de Proof-of-Stake (PoS) et WebAssembly (WASM). Le réseau n’est autre qu’une blockchain publique, décentralisée et ouverte.

L’environnement s’appuie sur un groupe de validateurs afin de vérifier les transactions et maintenir le réseau. Casper offre la décentralisation géographique des nœuds du système grâce au staking des jetons de son écosystème. Ils reçoivent des récompenses en jeton CSPR via le mécanisme de la preuve d’enjeu. CSPR n’est autre que le jeton natif de la blockchain Casper.

En informatique un système formel est dit complet s’il dispose d’un pouvoir d’expression au moins équivalent à celui d’une machine de Turing (un ordinateur par exemple). Dans un tel système, il est possible de programmer n’importe quelle machine de Turing.

Les objectifs de Casper

Le réseau Casper est optimisé pour l’adoption par les entreprises et par les développeurs de la technologie blockchain. Il cherche à accélérer les opérations commerciales grâce à des fonctionnalités uniques telles que des frais de réseau prévisibles. Des contrats évolutifs, une gouvernance en chaîne, une flexibilité en matière de confidentialité et des langages conviviaux pour l’ensemble des développeurs.

Casper apporte également une réponse au trilemme de l’évolutivité. Notamment car le réseau optimise la sécurité, la décentralisation et le haut débit. Tout cela permet de fournir des solutions de pointe pour les projets et entreprises open-source.

Highway - Consensus blockchain

La future preuve de la blockchain

Highway c’est quoi ?

Casper présente un nouveau consensus : « Highway » : efficace à finalité flexible. Il présente plusieurs avantages par rapport aux protocoles de consensus classiques byzantins tolérants aux pannes (BFT).

  1. Highway = finalité plus élevée

Ce consensus permet au réseau d’atteindre une finalité plus élevée. D’avantages de blocs sont terminés pour être ajoutés à la blockchain par les validateurs.

2. Highway = flexibilité

Le protocole atteint la flexibilité en exprimant la finalité d’un bloc d’une manière qui n’est pas possible dans les modèles BFT. Ce protocole est basé sur la recherche Casper. Ce nouveau consensus proposé par Casper offre un environnement sûr et vivant dans le modèle BFT. Il apporte des améliorations pratiques par rapport aux solutions existantes.

Plus en détail

1. La finalité

Plus précisément, la finalité du bloc à l’intérieur de Highway n’est pas binaire. Elle s’exprime par fraction de nœuds qui potentiellement enfreignent les règles mises en place par le protocole pour qu’un bloc soit annulé. Lorsque l’ensemble des validateurs sont honnêtes, la finalité peut atteindre plus de 1/3, ce qui serait le maximum pour les protocoles classiques. En comparaison, 1 représente la certitude complète, l’ensemble des nœuds sont honnêtes.

Ayant la finalité déterminée de cette manière, Highway offre la flexibilité pour chaque nœud de configurer ses propres seuils de sécurité. Cela permet aux nœuds ayant des seuils plus bas d’atteindre la finalité plus rapidement que des nœuds avec des exigences plus élevées.

2. Framework DAG

Dans le protocole Highway, les validateurs échangent des messages afin de parvenir à un consensus sur les blocs. Il adopte pour ça le « Framework DAG », dans lequel chaque message posté par un validateur va faire référence à un certain nombre de messages envoyés précédemment. A l’image d’un cahier des charges à suivre pour les validateurs afin d’implémenter les nouveaux blocs sur la chaîne principale.

Chaque unité doit disposer des informations suivantes :

  • Expéditeur
  • Citation (une liste de hachages d’autres unités que le créateur souhaite attester)
  • Le bloc, si une unité est produite par un validateur désigné pour la production d’un bloc alors l’unité sera incluse

Toutes les unités pour être considérées comme correctes doivent également avoir une signature numérique par son expéditeur.

3. La règle « GHOST »

Une des tâches importantes pour chaque client de la blockchain est la sélection des « fourches ». Disons que l’ensemble des blocs ne sont pas uniquement une ligne qui se suit mais plutôt un arbre avec plusieurs branches.

Le but de cette règle détermine le point de référence à sélectionner afin de le considérer comme le chef de la blockchain. C’est l’exemple à suivre. Casper souhaite sélectionner la branche susceptible de représenter la croyance la plus forte de ses validateurs.

De manière simplifiée, chaque unité vote pour un « GHOST » virtuel. Ce vote représente une fonction d’opinion mise en avant dans les « dernier messages » rédigés par le nœud. Chaque validateur maintient pour chaque bloc un paramètre de confiance qui indique sa probabilité. Ce paramètre est proportionnel au nombre de validateurs qui auraient besoin de revenir en arrière pour retrouver une valeur donnée.

Les avantages de Casper

Le projet Casper possède des fonctionnalités et des atouts essentiels qui permettent aux développeurs et aux entreprises de tirer parti de la technologie blockchain.

  • Contrat évolutif

La plate-forme Casper permet une mise à niveau directe des contrats intelligents on-chain. Cela élimine le besoin de migration complexes et permet aux développeurs de corriger facilement les vulnérabilités des contrats intelligents.

  • Langage convivial

L’écosystème de développement du réseau Casper prend en charge WebAssembly plutôt que d’être écrit dans certains langages propriétaires comme Solidity. Cette fonction simplifie le développement pour les entreprises et les développeurs qui souhaitent construire sur Casper. Rust est le langage principal de programmation pour les contrats intelligents sur la blockchain. Pour son bon support mais aussi pour la compilation en wasm. Cependant, l’écosystème prend en charge les bibliothèques pour faciliter le développement dans d’autres langages ayant wasm comme cible de compilation.

  • Gestion de compte

Les autres fonctionnalités essentielles incluent un modèle d’autorisation de compte qui permet la récupération des clés perdues. Ainsi qu’un modèle d’autorisations pour partager en toute sécurité l’état entre les comptes et les contrats.

  • Frais de réseau prévisibles

Casper cherche à éliminer la volatilité et à améliorer l’expérience des développeurs en étant transparent sur le prix du gaz. Cohérent et prévisible, cette fonctionnalité vise à promouvoir un comportement de réseau actif et diversifié.

Le jeton CSPR

Comme cité précédemment, le jeton natif de la blockchain Casper s’appelle CSPR. L’écosystème fonctionne grâce à la preuve d’enjeu et au jalonnement de ce jeton. Il permet de récompenser les validateurs du réseau qui participent à la protection et à la mise à niveau.

Les utilisateurs de la plate-forme Casper comptent également sur CSPR pour payer les frais de réseau des actions on-chain.

Conclusion

Le projet Casper reste vague sur la distribution et l’économie associé à son jeton CSPR. Tout comme les entreprises sélectionnées pour assurer le fonctionnement du réseau et la décentralisation de la blockchain.

Casper, c’est une blockchain qui propose une nouvelle méthode de consensus, encore plus pointue. Il s’agit du CDC – Casper Proof-of-Stake qui veut apporter une finalité plus rapide grâce à Highway. En laissant de la flexibilité, la blockchain souhaite améliorer la scalabilité, la rapidité et l’efficacité de son réseau.

Casper c’est une blockchain optimisée pour les entreprises, avec une évolutivité mise en place via les contrats intelligents. L’ultime but est de satisfaire aux exigences des développeurs afin de leur faciliter la tâche de construction.

Auteur de l’article :

Crypto-Educ By Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This