Quelles sont les différences entre les Utility Token et les Sécurity token ?

Vous l’avez déjà expérimenté si vous avez investi dans les ICO (Initial Coin Offering) jusqu’à présent mais la majorité d’entre elles se sont révélées être des arnaques. Pour protéger les investisseurs, des ICO frauduleuses, des initiatives comme W12 ont vu le jour par exemple. Toutefois, aujourd’hui, de nouvelles approches ont été développées dont les STO (Securities Token Offering).

Si vous n’avez pas encore lu notre article qui s’intitule « Différences entre ICO, IPO, ISO et STO » nous vous conseillons de faire avant d’aller plus loin dans la lecture de cet article.

Qu’est-ce que les STO ?

Pour résumer, une STO est semblable à une ICO dans le sens où il se voit attribuer un token censé représenter son investissement. Toutefois, contrairement à une ICO, un jeton de sécurité représente un contrat d’investissement dans un actif sous-jacent (tel que des actions, des obligations, des fonds, de l’immobilier…).

Lorsque vous investissez dans des actions traditionnelles, par exemple, les informations sur la propriété sont écrites sur un document et émises sous forme de certificat numérique. Pour les STO, il s’agit du même processus, mais enregistré sur une blockchain et émis sous forme de jeton.

La plupart des ICO, positionnent leurs pièces comme des utility token qui donne aux utilisateurs un accès à la plate-forme native ou à des applications décentralisées (DApps). Initialement, l’objectif des utility token sont d’être utilisés (comme son nom l’indique). Ils n’ont pas été conçus à des fins d’investissement bien que certains d’entre eux ont pu être profitables pour les investisseurs avec le temps.

Différence entre utility token et security token

De ce fait, les plates-formes ICO contournent certains cadres juridiques et ne doivent pas se soumettre aux cadres réglementaires de certaines entités comme la SEC (aux Etats-Unis) ou bien l’AMF (en France).  La barrière à l’entrée pour que les entreprises lancent un ICO est donc beaucoup moins importante, car elles ne sont pas obligées de faire tout le travail de conformité initial. Ils sont également en mesure de vendre leurs pièces (c’est-à-dire de collecter des fonds) au grand public.

Il est beaucoup plus difficile de lancer une STO, car l’intention est de proposer un contrat de placement en vertu du droit des valeurs mobilières. Par conséquent, ces plates-formes devront faire le travail nécessaire pour s’assurer qu’elles sont conformes à la réglementation en vigueur.

La règlementation de la SEC et le test de Howey

Pour savoir si un Token peut être considéré comme un Security Token, la SEC (Securities and Exchange Commission) traite cette question effectuant le test de Howey. Ce test aborde quatre questions distinctes et toutes doivent être respectées. Dans le cas contraire, la levée de fond ne sera pas considérée comme une STO et les tokens distribués ne seront pas des Security Token :

  • L’investissement est de l’argent ou des actifs
  • Investissement dans une entreprise
  • Il y a une espérance de profits avec l’investissement
  • Tout profit provient des efforts d’un promoteur ou d’un tiers

Utility Token Vs Security Token

Comparées à une ICO, les STO sont considérées comme moins risquées, car les règlementations auxquelles les jetons de sécurité doivent se conformer imposent souvent une véritable transparence. Un jeton de sécurité sera également soutenu par un actif du monde réel, ce qui facilitera considérablement l’évaluation du prix juste du jeton par rapport à l’actif sous-jacent. Avec Utility Token, il peut être difficile d’évaluer la valeur réelle d’un jeton et de déterminer si son prix est correct ou non.

Différence entre utility token et security token

Contrairement aux introductions en bourse traditionnelles (IPO), une STO est moins chère en raison de la suppression des intermédiaires, tels que les banques et les courtiers. Les contrats intelligents réduisent le recours aux avocats, juristes, etc… et la technologie de la blockchain réduit le besoin de remplir des documents et papiers en tout genre. C’est donc un gain de temps et argent considérable.

Les utility tokens sont simplement des jetons qui permettent un accès futur aux produits ou services offerts par une entreprise. Par conséquent, les utility Token ne sont pas créées pour être un investissement.

Les security Token sont de véritables actifs numériques qui tirent leurs valeurs d’un actif externe pouvant être échangé. Par conséquent, ces jetons sont soumis à des règles fédérales et gouvernementales. Les Security Token respectent le test de Howey. Ils sont donc considérés comme de véritables investissements (avec une espérance de gain).

Quelle plateforme utiliser pour investir dans les Security Token ?

De nombreuses personnes ont compris le potentiel incroyable qu’offre les Security Token à la fois pour les entreprises et les investisseurs. De ce fait, une multitude de plateformes ou d’échanges se sont lancés dans ce domaine d’activité. C’est le cas par exemple de :

Pour le moment, beaucoup d’entre elles n’ont pas encore obtenu la certification de la SEC mais cela ne serait tarder…

Passer à l’action

Vous êtes nouveau dans les cryptomonnaies et vous cherchez un moyen pour commencer à investir ? Malgré toutes les informations disponibles sur internet, vous ne savez pas par où commencer… Télécharger GRATUITEMENT notre ebook pour avoir accès à toutes informations dont vous avez besoin pour commencer le plus rapidement possible !

Partager autour de vous

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *