Qu’est-ce qu’un Oracle en cryptomonnaies ?

Pour débuter il est nécessaire de rappeler que certaines blockchains tel que Ethereum permettent l’exécution de contrat intelligent. Ces codes informatiques vont réaliser des actions précises en fonction de données interne ou externe à la blockchain.

Par exemple lors de pari sportif il est possible de déployer un contrat intelligent qui va prendre en entrée les mises des parieurs, et le résultat du match une fois celui-ci finit. Le programme donnera alors automatiquement les gains une fois la rencontre sportive réalisée.

 Problématique

La blockchain n’accède à pas aux informations qui sont externe à celle-ci. Comment prouver que le résultat du match saisi est bien le bon ? Comment prouver que la source externe n’a pas été altéré dans le temps (piratage, modification des données…) ?

En effet chaque personne qui obtiendra une copie de la blockchain fera un appel vers ce service externe. En cas de modification de données alors la sommes des blocs suivant calculés ne seront plus bons.

Pour répondre à ces problématiques le concept d’Oracle a été inventé.

Oracle

L’Oracle est un service qui va entrer manuellement des données extérieures dans la blockchain à un instant précis.

Il est nécessaire d’avoir une confiance absolue dans ce mécanisme. C’est pourquoi les développeurs peuvent se protéger de certaines erreurs. En effet que se passe-t-il si l’Oracle n’envoie aucune donnée ? Le code du contrat intelligent doit l’anticiper, et par exemple reverser les mises aux participants lors de paris.

L’Oracle provable-honest

Plusieurs types d’Oracle commence à voir le jour. Le premier est le provable-honest qui va s’assurer de la validité de la donnée entrée grâce à une preuve d’honnêteté. Cette preuve est publique et est vérifiable par l’utilisation d’une méthode cryptographique.

Oracle Oraclize

Provable ex Oraclize est un Oracle qui prétend offrir une récupération sûre et honnête d’une page Web en tirant parti de TLSnotary (un service permettant à un auditeur de vérifier si une page Web spécifique a été correctement récupérée). Pour faire cela, elle s’appuie sur un calcul de somme cryptographique réalisé à partir d’un serveur AWS (Amazon Web Service).

Provable

L’Oracle basé sur le consensus

L’Oracle basé sur le consensus va demander à un grand nombre de participants de fournir la réponse correcte en échange d’une rémunération. Il prendra alors la décision d’intégrer la donnée en fonction du plus grand nombre. Par exemple si l’Oracle interroge 10 personnes et que 9 répondent que le résultat du match a été 1-0, alors la donnée insérée dans la blockchain sera 1-0. La personne ayant donnée une mauvaise donnée sera quant à elle pénalisée. Ce principe est relativement proche du consensus de preuve d’enjeu.

Conclusion

Pour conclure, plus le développement de l’écosystème est important plus le rôle des Oracles va avoir de l’importance. Il est indispensable d’avoir des valeurs sures insérés dans la blockchain pour la mise en place de contrat d’assurance ou encore pour le déclenchement d’action à partir de données relevées sur des capteurs. Les Oracles n’en sont qu’à leur début mais de nombreuses perspectives sont en cours de création.

Partager autour de vous

Nos articles similaires

Ethereum c'est quoi

Qu’est-ce que l’Ethereum ?

Nom de la cryptomonnaie : Ether Abréviation/sigle : ETH Site officiel : https://www.ethereum.org/ Plateforme d’achat : Coinbase, eToro, Kraken… Qu’est-ce que l’Ethereum? C’est une plateforme

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *