Anchor, le meilleur protocole pour les revenus passifs

Anchor, un protocole de finance décentralisée qui fonctionne grâce à la blockchain Terra. La communauté cryptomonnaie pense réellement que la DéFi deviendra la solution d’épargne. Encore peu développées, les plates-formes doivent s’améliorer pour attirer plus d’utilisateurs. C’est la route vers une adoption massive et à grande échelle. Les créations sont nombreuses, comme Augur qui représente les marchés de prédictions. Uniswap en tant qu’échange décentralisé ou Compound avec les intérêts composés. Les solutions sont nombreuses pour répondre et développer le secteur de la finance décentralisée mais quelques problèmes subsistent. Outre la congestion sur certains réseaux qui ne permet pas l’utilisation correcte d’un protocole, les taux variables présentent aussi quelques problématiques. Le protocole Anchor propose des solutions en partenariat avec l’écosystème Terra pour apporter plus de stabilité. Une stabilité qui pourrait rassurer certains investisseurs et utilisateurs afin de faire augmenter l’utilisation des réseaux et protocoles blockchains.

Découvrons dans cet article qu’est-ce que le protocole Anchor ? Comment fonctionne-t-il et de quelle manière souhaite-t-il apporter plus de stabilité ?

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos articles qui traitent des sujets similaires. Comme par exemple les articles à propos d’Augur ou du projet Terra.

L'univers Terra

L’univers Terra

Anchor Protocol

Un taux d’intérêt de référence pour la cryptomonnaie ? Concrètement, le « taux des fonds fédéraux » fait référence à un taux de prêt cible que la Réserve fédérale (plus précisément, le Federal Open Market Commitee ou FOMC) établit pour les banques qui prêtent à d’autres banques au jour le jour. En pratique, ce taux sert de référence pour les taux d’intérêt et affecte toutes les institutions financières ou les consommateurs empruntent ou prêtent de l’argent.

Plus simplement, un taux d’intérêt de base stable serait une réalisation massive pour la finance décentralisée. Terra vise à fournir cette solution avec le protocole Anchor. Cela permet aux participants d’obtenir un rendement stable et prévisible sur leurs dépôts.

20% de rendement paraît quelquefois faible quand on voit les opportunités grandissantes de la finance décentralisée. Mais ce que les utilisateurs sont susceptibles de sacrifier comme rendement pur peut être réinvestis pour gagner en stabilité. Cette idée de taux stable peut être aussi un atout pour certaines institutions plus averse au risque ou d’autres investisseurs qui voudraient investir leur argent sur du long terme dans l’environnement cryptomonnaie.

Mais comment Terra met en place cette solution grâce au protocole Anchor ?

Les actifs obligataires

L’un des critères de base du protocole est le bAsset qui représente un actif obligataire. Il s’agit d’une participation symbolique sur une blockchain de preuve d’enjeu (PoS). Le bAsset représente un actif déposé en séquestre dans le cadre d’un consensus utilisant la Proof-of-Stake.

Tout comme l’actif déposé, le bAsset verse des récompenses de bloc aux détenteurs de ce dernier. A l’opposé du sous-jacent, le bAsset quant à lui reste transférable et fongible. Les utilisateurs peuvent réaliser des transactions avec ce dernier. Cela permet aux investisseurs de gagner des récompenses tout en utilisant la liquidité associée à leur dépôt.

Ces actifs jouent un rôle primordial dans la stabilité des taux pratiqués sur la plate-forme Anchor.

Actifs sur le protocole Anchor

bLuna & bEth

Comment fonctionne le protocole Anchor ?

La pierre angulaire du protocole d’épargne Anchor est le marché monétaire Terra. Un contrat intelligent WASM (Web Assembly) spécialement conçu sur la blockchain Terra facilite le dépôt et l’emprunt de stablecoins Terra. Le marché monétaire est déterminé par un pool de liquidités Terra qui rapporte des intérêts grâce aux emprunteurs.

Les emprunteurs ont déposé des actifs en tant que collatéral afin d’ouvrir une position d’emprunt à partir du pool. Un algorithme qui fonctionne toujours en fonction de l’offre et de la demande détermine le taux d’intérêt. Celui-ci sera toujours encodé et variable en fonction du taux d’utilisation du pool (proportion de Terra déjà emprunté dans le pool de liquidités).

Au fur et à mesure que le taux d’utilisation augmente, l’algorithme de taux d’intérêt facture davantage les emprunteurs et rémunère davantage les prêteurs. Inversement, si le taux d’utilisation baisse alors l’emprunteur paie moins d’intérêts, de ce fait les intérêts vont se réduire.

L’algorithme réduit l’intérêt de l’emprunteur pour inciter à emprunter lorsque le taux d’utilisation est faible, et ce même intérêt pour décourager l’emprunt lorsque le taux d’utilisation est élevé.

Structure du marché Anchor

Structure du marché Anchor

Création de la dette

Emprunter sur le marché monétaire de Terra est aussi simple que de bloquer des garanties pour réaliser un prêt. Le paramètre principal d’une position d’endettement reste la capacité d’emprunt. Il s’agit du montant maximal acceptable pour un compte. Le montant et la qualité des sûretés bloquées déterminent cette capacité d’emprunt.

Le protocole Anchor définit un ratio prêt-valeur (LTV) pour chaque type de garantie. Les niveaux de ratio entre 0 et 1 déterminent la volatilité d’un actif et de sa liquidité. Les actifs stables et liquides auront des ratios élevés, à l’inverse les actifs peu liquides avec une volatilité accentuée auront des ratios faibles.

Si un compte détient un actif avec un ratio LTV de 80%, alors 80% de la valeur de cet actif contribue à la capacité d’emprunt du compte. Le contrat intelligent Anchor additionne la valeur de tous les actifs collatéraux multipliés par leurs ratios LTV pour déterminer la capacité totale d’emprunt d’un compte.

 

 

 

Taux d’ancrage, la stabilité ?

Anchor protocole met en avant un taux d’intérêt de référence appelé le taux d’ancrage. Il s’agit d’un mécanisme qui permet d’apporter de la stabilité au taux d’intérêt sur les dépôts par rapport à l’indice de référence. Contrairement aux banques centrales, qui contrôlent l’offre de monnaie pour fixer les taux d’intérêt, Anchor a une approche différente. Le protocole utilise des récompenses en bloc à travers les blockchains pour dériver le taux de référence des produits.

Grâce à Anchor, les utilisateurs les déposants peuvent s’attendre à des revenus en chaîne des emprunteurs. Plus simplement le marché Anchor est un catalyseur unique qui permet de transférer le rendement de l’emprunteur vers le déposant. Pour ça, il accepte les bAssets comme garantie. Le rendement diversifié qui en résulte, le taux d’ancrage, reflète la source de rendement préférée sur la blockchain. Les valeurs collatérales sont un choix naturel de pondération, car elles déterminent le montant des récompenses globales pouvant être transférées des emprunteurs aux déposants.

De cette manière, le taux d’ancrage a le potentiel d’être plus stable que n’importe d’autres solutions de rendement.

Protocole de liquidation

Le protocole Anchor met en place un protocole de liquidation destiné à garantir le capital des déposants. Ces dépôts sont sûrs grâce aux collatéraux déposés qui représentent une sur-garantie des emprunts. La fonction de liquidation maintient la sécurité des dépôts en remboursant les dettes qui risquent de ne pas respecter les exigences en matière de garantie. 

Pour exercer cette fonction le protocole de liquidation rembourse les prêts « à risque » par le biais de « contrats de liquidation ». Un contrat de liquidation s’engage à rembourser la dette en échange d’une garantie plus une commission dîtes : « commission de liquidation ». Ils peuvent être rédigés par n’importe qui, agrégés dans un pool et exploités sur demande lorsqu’un prêt doit être liquidé.

En plus des frais de liquidation, les contrats gagnent une prime passive facturée aux emprunteurs. Cette prime assure la couverture complète des encours de crédits. La structure et les incitations intégrées aux contrats de liquidation leur permettent de fournir des garanties de robustesse et de solvabilité.

Les systèmes de gardiens s’appuient sur des arbitragistes pour financer les liquidations sur une base discrétionnaire, ce qui peut entraîner une pénurie de liquidités en période de forte volatilité du marché.

Les contrats de liquidation sont entièrement garantis et imposent une longue période de retrait. Cela permet de prévoir la demande de liquidation et d’apporter une stabilité face à des épisodes de fortes volatilités. Ce mécanisme permet de protéger à la fois les prêteurs et les emprunteurs.

Les cas d’utilisation

Au-delà du produit d’épargne, le marché monétaire d’Anchor peut prendre en charge plus d’applications financières. Détaillons quelques applications :

  • Produit d’épargne

Etant donné la forte volatilité du prix des cryptomonnaies, ils ne peuvent pas être le choix idéal pour la personne qui voudrait un revenu passif avec une faible exposition aux prix. Anchor propose une solution avec le marché monétaire stable de Terra. Les utilisateurs peuvent déposer des stablecoins et auront en échange des stablecoins afin de se prémunir de la volatilité des prix associés à d’autres actifs. Le mécanisme de stabilisation des taux d’intérêts sur les dépôts du protocole offre une protection supplémentaire contre la volatilité en offrant des rendements stables.

  • Effet de levier des prix et des rendements de staking

Les utilisateurs peuvent tirer parti de leurs positions en mettant leurs actifs en garantie pour emprunter des pièces stables et acheter davantage du même actif. Ils peuvent également profiter de tarifs réduits en empruntant des stablecoins bon marché et en achetant des actifs dont le rendement dépasse leur coût d’emprunt. Les utilisateurs qui cherchent une liquidité supplémentaire en stablecoin peuvent le faire tout en payant peu ou pas d’intérêts supplémentaires. Puisque les récompenses de leur bloc d’actif subventionnent les taux d’intérêts sur les dépôts.

  • Contrat de liquidation

Si l’utilisateur ne souhaite pas prêter ou emprunter, il peut participer au pool de liquidation du protocole Anchor. C’est un produit plus à risque avec un rendement plus élevé qui fournit une liquidation des dettes. Les rédacteurs des contrats de liquidation peuvent profiter de la passivité des primes ainsi que des frais de liquidation perçus à l’exécution du contrat.

Conclusion

Le projet Anchor est un protocole d’épargne sur la blockchain Terra pour servir la finance décentralisée. Mis en avant par un marché monétaire garanti par des actifs obligataires (bAssets). Le protocole détermine le taux d’ancrage qui dérive du rendement des actifs de la Proof-of-Stake. Qui n’est rien d’autre que le consensus blockchain le plus utilisé sur le marché des cryptomonnaies et qui fait référence aux taux d’intérêt de l’économie de la blockchain. Le protocole Anchor utilise les récompenses de bloc des bAssets pour offrir aux prêteurs et déposants une meilleure stabilité. Le rendement stable est égal aux taux d’ancrage de l’ensemble des actifs PoS. La simplicité et la robustesse d’Anchor font de ce protocole une réelle réponse aux contraintes rencontrées sur le marché de la finance décentralisée. Ainsi qu’aux utilisateurs et investisseurs à la recherche d’une offre plus sécurisée et moins volatile.

Auteur de l’article :

Crypto-Educ By Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Nos articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Share This