arbitrum

Nom de la cryptomonnaie :

Arbitrum

Abréviation :

//

Site officielle :

//

Plateforme d’achat :

//

Alors que l’on connaît toutes les problématiques historiques de la blockchain Ethereum, le projet Arbitrum met en avant une solution de seconde couche. En proie à de nombreux ralentissements, la congestion du réseau rend la blockchain inaccessible. Le projet Ethereum emmené par Vitalik Buterin son créateur continue son développement et se dirige doucement vers la preuve d’enjeu (PoS) afin d’améliorer la scalabilité de son réseau. Aujourd’hui il s’agit d’un réseau presque inutilisable, avec des frais très élevés pour utiliser les contrats intelligents et la blockchain. Diverses solutions de secondes couches sont disponibles en parallèle d’Ethereum afin de soulager le réseau et permettre de gérer l’ensemble des demandes.

Effectivement, de nombreuses applications décentralisées (dApps) ont décidé de s’orienter vers la blockchain Ethereum car c’est sur cette blockchain que les principaux projets sont référencés. Au début du projet, cela pouvait être vrai, tandis qu’aujourd’hui de nombreux réseaux fonctionnant avec beaucoup plus d’efficience sont apparus. Comme Avalanche, Near, Cardano qui ont une finalité augmentée et de meilleures performances à moindre coût.

L’objectif d’Arbitrum est de résoudre la mise à l’échelle de la blockchain sans compromis. Découvrons les équipes du projet, les missions poursuivies par Arbitrum ainsi que le fonctionnement de cette seconde couche.

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos articles qui traitent des sujets similaires. Comme par exemple les articles à propos d’Avalanche et de Near Protocol.

 

Les fondateurs d’Arbitrum

Les personnes derrière le projet Arbitrum se revendiquent comme étant une communauté mondiale de développeurs, ayant une expérience approfondie de la cryptographie. Universitaires et opérateurs, ils ont un attrait pour les systèmes décentralisés. Les contrats intelligents devraient permettre selon eux de créer un monde plus équitable sur le plan économique.

Ed Felten co-fondateur du projet Arbitrum est scientifique en chef au sein de Offchain Labs. Il a servi la Maison Blanche en tant que directeur adjoint de la technologie des Etats-Unis et conseiller principal du président. Aussi membre de l’ACM (National Academy of Engineering), il donne des cours en tant que professeur d’informatique à l’Université de Princeton aux Etats-Unis. Accompagné par Steven Goldfeder, CEO et cofondateur du projet Arbitrum. Il a anciennement travaillé chez Google et a été chercheur pour Microsoft. Aux côtés de ces deux personnes, Harry Kalodner a travaillé chez Apple en tant que développeur de logiciel avant de rejoindre les rangs de Offchain Labs en août 2018.

Offchain Labs

L’entreprise Offchain Labs construit une suite de solutions de mise à l’échelle pour la blockchain Ethereum. Cela inclut Arbitrum One actuellement disponible en ligne sur un réseau principal public ouvert à tous et EVM (Ethereum Virtual Machine) compatible. Le projet Arbitrum fait évoluer instantanément les applications décentralisées de manière à réduire les coûts en augmentant la capacité sans laisser de côté la sécurité. Le déplacement des contrats intelligents vers Arbitrum ne nécessite aucune modification du code. Puisque Arbitrum est compatible à 100% avec les outils de développement de la blockchain Ethereum.

Nous sommes une équipe dynamique qui s’efforce de construire l’avenir de la technologie. La mission de la communauté d’Offchain Labs est d’améliorer la blockchain.

Garantir la sécurité d’Ethereum

1. Envoi de la transaction vers un agrégateur

Un agrégateur à le même rôle qu’un nœud validateur au sein de la blockchain Ethereum. Le logiciel client peut effectuer des demandes de procédure à distance (RPC) vers un agrégateur. Grâce à l’API (Applications Programming Interface) standard pour réussir à interagir avec la chaîne Arbitrum. Pour la suite, Arbitrum va effectuer des appels vers EthBridge et va produire des résultats de transaction pour son client. Exactement comme un nœud au sein de la blockchain Ethereum chargé de valider les transactions.

Pour atteindre la chaîne Arbitrum, les clients (Ethereum) utilisent des agrégateurs même si ce n’est pas obligatoire. De façon à améliorer les performances, ces agrégateurs vont regrouper plusieurs transactions client dans un seul message à soumettre vers la chaîne Arbitrum.

Remote Procedure Call (RPC), représente un protocole réseau qui permet de faire des appels de procédures sur un ordinateur distant à l’aide d’un serveur d’applications.

2. L’agrégateur publie des transactions sur Ethereum

L’ensemble des transactions Arbitrum sont publiées sur la blockchain Ethereum. Cela garantit que toutes les données soient disponibles pour les utilisateurs. Une fois la transaction validée et inscrite sur le réseau Ethereum, elle est définitive et immuable.

3. Les validateurs traitent les transactions

Malgré le fait que les données de la transaction soient directement publiées sur la blockchain Ethereum, la validation s’opère sur le réseau Arbitrum. Les validateurs rapportent leurs résultats sous la forme d’une assertion (ou bloc cumulatif). L’affirmation est publiée sur Ethereum sans preuve. Tout comme les agrégateurs, les validateurs n’ont pas besoin d’autorisation, c’est un réseau ouvert à tous. Les validateurs disposent une mise (staking) qu’ils perdent s’ils sont surpris en train de tricher. Cela permet de garder un niveau de sécurité et d’éviter la malhonnêteté.

Une fois qu’une affirmation est publiée, une fenêtre de défi s’ouvre au cours de laquelle n’importe qui peut contester cette affirmation. D’autres validateurs vérifient l’assertion et prouvent la fraude si elle est avérée. Arbitrum dispose d’un système de preuve personnalisé qui garantit efficacement une fraude. Les validateurs qui prouvent avec succès la fraude recevront une grande récompense. Un validateur surpris en train de tricher perdra un dépôt important. (C’est de là que vient la récompense.)

4. Vérification de l’assertion : Preuve de fraude

Il suffit d’un validateur honnête pour garantir l’exécution correcte. Puisque la validation est sans autorisation, n’importe qui peut regarder la chaîne Arbitrum pour s’assurer de son exactitude. De plus, une personne honnête peut forcer la chaîne à s’exécuter correctement et dispose de la possibilité de faire de beaux profits en prenant les dépôts des tentatives de tricheries.

5. Confirmation de l’affirmation

Les retraits d’Arbitrum nécessitent une confirmation pour que l’affirmation soit confirmée et acceptée par EthereumArbitrum garantit la fraude tant que quelqu’un d’honnête valide. Cependant, si les confirmations sont en attente, Arbitrum continue de s’exécuter et de progresser même lorsque les assertions sont en attente.

Arbitrum c’est quoi ?

Arbitrum représente une suite de solutions de mise à l’échelle de la blockchain Ethereum afin de l’aider à dépasser ses performances pour répondre à la demande globale du marché. Elle permet des contrats intelligents à haut débit et à faible coût en restant totalement sécurisés. Arbitrum dispose de trois modes, AnyTrust Channels, AnyTrust Sidechains et Arbitrum Rollup. Le projet propose une introduction aux cumuls qui visent à mettre en avant des idées au sujet de l’évolutivité des contrats intelligents. Il s’agit d’une seconde couche de nouvelle génération au service de la blockchain Ethereum.

1. Rollup

Dans un Rollup, les transactions sont éditées sur Ethereum mais le calcul et le stockage réel du contrat sont effectués hors chaîne. Un validateur publie en chaîne une assertion (bloc Rollup) sur ce que le contrat à fait. Il requiert l’ensemble des actions entreprises par le contrat comme les paiements effectués ou le hachage cryptographique de son état après exécution. Ces données font référence à l’appel émis par un client qui a déjà été publié sur la chaîne. Une assertion représente un groupement d’information de l’ensemble des demandes et des résultats associés en une seule transaction On-Chain. Tout comme la solution de seconde couche LoopringArbitrum utilise le principe des Rollup pour la gestion des informations.

Optimistic Rollup

Le cumul optimiste fait référence à un type de cumul dans le sens où lors de la publication d’une assertion, il n’y aura pas de preuve d’accompagnement afin de garantir sa validité. Au lieu de cela, lors de la publication sur la chaîne, le validateur doit publier une caution. Par rapport à d’autres approches RollupArbitrum se distingue par le fait que la quantité de données On-Chain est faible et peut prendre en charge des contrats intelligents Ethereum grâce à sa compatibilité avec l’ensemble des outils de développement de la blockchain.

Arbitrum Rollup

Une chaîne Arbitrum Rollup est une chaîne de seconde couche ou Layer 2 en anglais qui permet la mise à l’échelle d’autres blockchains. La chaîne Arbitrum Rollup est construite sur et sécurisée par la blockchain Ethereum, et toutes les données de transaction sont enregistrées sur cet environnement.

En bref, Arbitrum permet d’interagir et de déployer des contrats intelligents à une fraction du coût de l’utilisation natif de la blockchain Ethereum. En utilisant les mêmes outils disponibles au sein de l’écosystème Ethereum sans compromettre la décentralisation ainsi que la sécurité. Aucun outillage personnalisé n’est requis pour utiliser la chaîne, mais n’importe qui peut choisir de la valider.

2. Arbitrum Sidechains

Le protocole Multi-Round Interactive Optimistic Rollup sécurise les chaînes Arbitrum Rollup. Il s’agit du modèle de sécurité qui exige uniquement qu’une partie participante se comporte honnêtement. Il s’agit d’un protocole d’arbitrage dans lequel les données conservées hors de la chaîne principale doivent se faire valider. Un comité de confiance est responsable de la mise à jour de l’état de la chaîne par consentement unanime.

Le protocole de règlement des différends d’Arbitrum est conçu pour résoudre les différends très efficacement, en identifiant une partie qui triche tout en nécessitant un minimum d’activité Ethereum en chaîne. Le différend se déroule comme un concours entre un vérificateur (qui prétend que son affirmation contestable est correcte) et un challenger (qui prétend que la même affirmation est fausse), avec EthBridge agissant en tant qu’arbitre.

Lors de la soumission à Ethereum, une période de défi commence pendant laquelle n’importe quel utilisateur peut prouver la véracité de l’assertion. Une fenêtre de temps sera disponible pendant laquelle n’importe qui peut publier sa propre caution afin de réfuter l’assertion soumise. C’est ce qu’on appelle « une preuve de fraude ». Si le validateur se trompe il perdra sa caution, tandis que si la période de contestation expire sans aucune preuve de fraude alors l’assertion devient définitive.

Avantages d’Arbitrum

100% compatible Ethereum

Du point de vue de l’utilisateur ainsi que du développeur, interagir avec Arbitrum ressemble exactement à la plateforme EthereumArbitrum prend en charge la même interface RPC (Remote Procedure Call) que la blockchain Ethereum. Cette interface prend en charge l’ensemble des langages EVM et les outils de la blockchain sans adaptateur spécial. La seule chose qui différencie les deux écosystèmes c’est les frais d’utilisation. Effectivement, les transactions au sein d’Arbitrum Rollup coûtent une petite fraction du coût d’exécution sur la blockchain Ethereum.


La machine virtuelle Arbitrum

Malgré la prise en charge 100% EthereumArbitrum utilise et exécute sa propre machine virtuelle (AVM). Arbitrum Virtual Machine ne propose aucune interface pour les utilisateurs. Celle-ci est optimisée pour permettre une progression rapide tout en gardant les capacités de résolution des litiges.


Agrégateur de transaction

Alors que les utilisateurs peuvent soumettre leurs transactions directement au contrat chargé de la bascule vers Ethereum. Ils peuvent choisir de passer par un agrégateur, un nœud qui collecte les transactions et les transmet par lot. L’utilisation d’agrégateurs présente deux avantages principaux :

  • La soumission de transactions Arbitrum individuellement entraînera des frais plus élevés. En soumettant des lots de transactions Arbitrum en une seule transaction Ethereum, cela permet d’amortir le coût minimum sur l’ensemble des transactions du lot et réduit considérablement les coûts du gaz.
  • Dans un second temps, la transaction via un agrégateur permet aux utilisateurs d’utiliser la chaîne Rollup. Sans traiter directement avec le layer 1.

Débit

Puisque l’ensemble des transactions gérées par Arbitrum sont publiées sur Ethereum, la quantité de données est déterminée par le layer 1. De cette manière, l’optimisation des transactions afin de minimiser les données à publier sur la chaîne est essentielle pour réduire les coûts et augmenter le débit. Arbitrum Rollup propose une suite d’outils de compression pour minimiser les données à enregistrées sur la blockchain Ethereum et ainsi augmenter le débit.

Communication inter-contrats

Les contrats déployés sur l’environnement Arbitrum peuvent communiquer entre eux comme ils pourraient le faire sur Ethereum. Puisque que le cumul est globalement réalisé sur Ethereum, cela permet d’améliorer l’interopérabilité entre les deux environnements. Les connexions entre les contrats sont bien présentes malgré le fait qu’ils soient asynchrones.

SDK Token Bridge

Arbitrum Rollup contient un SDK Token Bridge ainsi qu’une interface qui constituent un moyen simple de transférer des actifs en toute confiance entre les deux écosystèmes. Outre le fait de pouvoir simplement transférer des actifs, Arbitrum propose une solution afin de créer des jetons. Ceux-ci peuvent par la suite se transférer ou s’utiliser sur la blockchain Ethereum.

ArbOS

ArbOS représente le système d’exploitation d’Arbitrum situé au-dessus de l’AVM. Il permet d’isoler des contrats non fiables, de suivre et de limiter leur utilisation des ressources grâce à d’ArbGas. Aussi, ce système gère le modèle économique et collecte des faits auprès des utilisateurs pour assurer le fonctionnement d’une chaîne. ArbOS offre une grande flexibilité à Arbitrum en déchargeant le travail venant d’un Layer 1 vers un code Layer 2 qui sera moins cher à l’exécution.


Conclusion

Arbitrum est une chaîne de seconde couche qui permet de soulager la blockchain Ethereum. Elle utilise le protocole Optimitic Rollup afin de gérer les transactions initialement émises sur l’environnement d’Ethereum. Grâce à son pouvoir de gestion des données, elle permet de synchroniser plusieurs transactions en une seule écriture sur la blockchain de première couche.

La mission principale d’Arbitrum est le perfectionnement des blockchains et plus particulièrement d’Ethereum. Elle contribue à l’amélioration du débit, de la performance globale ainsi que des coûts associés à la réalisation des transactions au sein de la blockchain Ethereum.

Cette solution de mise à l’échelle permet un environnement 100% interopérable avec des connexions et des interactions inter-contrats. Depuis 2017 l’interopérabilité est au cœur du développement des blockchains et ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin. D’autant que la demande pour la technologie blockchain et les cryptomonnaies augmente au fur et à mesure du temps.

Auteur de l’article :

Crypto-Educ By Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents