Nom de la cryptomonnaie :

The Graph

Abréviation :

GRT

Site officielle :

https://thegraph.com/en/

Plateforme d’achat :

Binance

La bibliothèque et le bibliothécaire ont en quelque sorte pu être remplacés par l’informatique, qui a créé des connexions à travers le monde pour nous donner le Web1.0, l’Internet. Mais vous le savez aussi bien que moi, pour naviguer sur Internet nous avons besoin d’un moteur de recherche. C’est en quelque sorte le rôle du projet The Graph. L’indexation des données blockchains.

Introduction

La blockchain est née et nous propose le stockage, la création et la gestion des données de masses. Depuis l’invention de l’écriture, nous avons dû apprendre à stocker et à garder ces informations. D’abord sur la pierre, puis sur du papier et enfin grâce à l’informatique. Il a toujours été très difficile de retrouver les informations en fonction de divers critères. C’était d’abord avec le cerveau humain et grâce à un seul homme que nous pouvions retrouver facilement des informations, c’était ses propres connaissances. Il est certain que le cerveau d’un seul homme n’est plus assez grand pour supporter la quantité d’informations qu’il existe sur terre.

De nos jours, comme nous l’avons régulièrement expliqué, par exemple dans l’article la Blockchain 4.0, la quantité de données à stocker ne fait que d’augmenter. Les objets connectés sont de plus en plus nombreux et captent de plus en plus d’informations. Des solutions de stockages, mais aussi d’indexation voient le jour grâce à la blockchain. Découvrons ensemble le projet The Graph. Il permet l’indexation des données, le rangement et offre l’opportunité de pouvoir analyser finement des données massives. Découvrons à quoi sert le projet The Graph? Comment fonctionne-t-il et à quel besoin répond-il ?

Une liste de liens accessibles en bas de page est disponible afin de vous diriger vers nos précédents articles qui traitent des sujets abordés dans cet article. Comme par exemple les articles au sujet du projet Avalanche ou de Synthetix.

 

Définition des concepts de base

Qu’est-ce que l’indexation de données?

En informatique, dans les bases de données, l’indexation correspond à une structure utilisée et mise à jour par le système de gestion de la base elle-même. Cette structure permet de retrouver facilement et rapidement des informations au sein de cette base de données. À l’image d’un index à la fin d’une encyclopédie qui vous permet de vous situer. Des chapitres, des catégories vous permettent de vous retrouver facilement dans un livre.

La problématique

Depuis quelques années, vous pouvez utiliser par exemple EtherScan, AvaScan ou BSCScan pour visualiser les informations disponibles au sein des différentes blockchains. EtherScan pour trouver des informations au sein de la blockchain Ethereum, AvaScan pour l’environnement Avalanche et BSCScan pour tout l’écosystème lié à la Binance Smart Chain.

Effectivement, cette méthode n’est pas très claire et n’est pas optimisée pour faire des recherches au sein de chaque écosystème. D’autant plus que chaque environnement dispose de son propre moteur de recherche, tous centralisés et tous indépendants. Ils ne sont pas conçus pour accumuler ou comparer des données très spécifiques, ni pour être utilisés par autre chose qu’un individu.

Grâce à The Graph, tous les développeurs d’applications décentralisées pourront rechercher facilement des informations spécifiques sur tous les réseaux afin de faire fonctionner leurs applications décentralisées.

 

Vous pouvez trouver notre article au sujet de BlockExplorer au sujet des recherches sur la blockchain Bitcoin

 

L’objectif de The Graph

Avant la création du projet The Graph en 2019, les équipes de développeurs devaient développer et exploiter des serveurs d’indexation propriétaires et centralisés. Cela nécessitait d’importantes ressources d’ingénierie et de matériel et cassait les codes des propriétés de sécurité requises pour la décentralisation. Aujourd’hui, les entrepreneurs créent des applications d’un niveau supérieur pour faire évoluer la coordination humaine grâce à Internet. C’est une nouvelle frontière et le projet The Graph ne fait que commencer. En combinant les protocoles Web 3.0, les développeurs peuvent créer des applications décentralisées (dApps) avec de nouvelles fonctionnalités puissantes pour résoudre les plus grands défis de demain.

The Graph poursuit l’objectif d’être un réseau ouvert produisant le moyen le plus rapide, le moins cher et le plus fiable d’accéder aux données pour l’économie du marché des cryptomonnaies et des blockchains.

 

À quoi sert The Graph

Comme le présente le projet The Graph au sein de son livre blanc, il s’agit d’un protocole décentralisé d’indexation et d’interrogation des données contenues à l’intérieur des blockchains. À commencer par la blockchain Ethereum par exemple, The Graph facilite la recherche des données au sein de plusieurs environnements en même temps.

 

1. Les requêtes

Voici l’exemple présent dans le livre blanc du projet via l’application populaire «CryptoKitties». Des questions simples dans un premier temps telles que:

  • Combien de CryptoKitties un compte Ethereum spécifique possède-t-il ?
  • Quand est né un CryptoKitty en particulier ?

En effet, les réponses associées à ce type de question sont simples et prises en charge par le modèle de l’application exposée par le contrat. Cependant, d’autres questions plus complexes intègrent différents critères:

  • Qui sont les propriétaires des CryptoKitties nés entre janvier et février 2018 ?

Pour pouvoir répondre à cette question, vous devez traiter tous les événements de naissance, puis appeler la méthode de propriété pour chaque CryptoKitty né. Même pour cette question relativement simple, il faudrait des heures, voire des jours, pour qu’une application décentralisée s’exécutant dans un navigateur obtienne une réponse.

 

2. L’indexation des données

L’indexation des données de la blockchain est difficile. Les propriétés des blockchains telles que la finalité, les réorganisations de chaîne ou les blocs non clôturés compliquent davantage ce processus. La démarche est compliquée, mais aussi chronophage et conceptuellement difficile à réaliser. La récupération des résultats de requêtes correctes à partir des données de la blockchain n’est pas une partie facile.

Le projet The Graph résout ce problème aujourd’hui avec un service hébergé qui indexe les données de la blockchain. Ces index, «subgraphs» peuvent ensuite être interrogés avec une API GraphQL standard. À l’avenir, le service hébergé évoluera vers un protocole entièrement décentralisé avec les mêmes capacités. L’implémentation open source de Graph Node soutient le développement du protocole.

 

Comment fonctionne The Graph

 

1. Subgraph

Le projet The Graph apprend quoi et de quelle manière indexer les données sur la blockchain Ethereum.

The Graph est un protocole d’indexation pour interroger des réseaux comme Ethereum et IPFS. Tout le monde peut créer et publier des API ouvertes, appelées «Subgraphs», rendant les données facilement accessibles. La catégorie «Subgraphs» peut être composée en un graphique global de toutes les informations publiques au monde. Ces données peuvent être transformées, organisées et partagées entre les applications pour que quiconque puisse les interroger en quelques frappes.

Toutes les données sont stockées et traitées sur des réseaux ouverts avec une intégrité vérifiable. The Graph rend l’interrogation de ces données rapide, fiable et sécurisée.

 

2. La description

La description du subgraph détermine les événements du contrat intelligent correspondant auxquels il faudra prêter attention. De l’autre côté, comment mapper les données de ces événements aux informations que The Graph pourra stocker dans sa base de données. Une fois la description rédigée du subgraph, l’utilisateur va utiliser le Graph CLI pour stocker la définition à l’intérieur du IPFS (InterPlanetary File System) et pourra commencer à fournir des informations à stocker à l’hébergeur.

Ce diagramme donne plus de détails sur le flux de données lorsqu’il dispose d’une description de sous-graphe, traitant des transactions Ethereum:

 

Les étapes de création

 

1. Ajout des données

Une application décentralisée ajoute des données à Ethereum via une transaction sur un contrat intelligent.

 

2. Interaction avec le contrat intelligent

Le contrat intelligent émet un ou plusieurs événements lors du traitement de la transaction.

 

3. L’analyse GraphNode

L’API Graph Node analyse en permanence la blockchain Ethereum à la recherche de nouveaux blocs. De nouvelles données qui pourraient intéresser votre requête pour venir s’ajouter à votre subgraph.

 

4. Exécution des gestionnaires de mappage

Graph Node trouve des données intéressantes à l’intérieur des blocs de la blockchain Ethereum qui pourront être utiles à votre subgraph. Par la suite, il exécute les gestionnaires de mappage que vous avez défini. Le mappage permet la mise à jour des entités de données répertoriées en réponse aux subgraph existants.

 

5. Le nœud graphique

L’application décentralisée interroge le nœud graphique pour les données indexées à partir de la blockchain, en utilisant le point de terminaison GraphQL du nœud. Le nœud graphique traduit à son tour les requêtes GraphQL en requêtes pour son magasin de données sous-jacent. Cela permet de récupérer ces informations en utilisant les capacités d’indexation du magasin.

 

6. L’affichage

L’application décentralisée affiche ces données dans une interface utilisateur riche pour l’utilisateur final.

 

Les utilisations

1. Les développeurs

En premier lieu, les développeurs sont en charge du développement de la plate-forme. Plusieurs étapes sont nécessaires pour créer son propre Subgraph, comme la création du nœud et du contrat intelligent comme mentionné précédemment.

 

2. Les indexeurs

Ce sont des opérateurs de nœuds du réseau The Graph qui mettent en jeu des jetons Graph (GRT) afin de fournir des services d’indexation et de traitement des requêtes. Ils gagnent des frais de requête et des récompenses d’indexation pour leurs services. Ils gagnent également grâce à une réserve de remises partagée avec tous les contributeurs du réseau proportionnellement à leur travail.

Le GRT le jeton de l’écosystème est de type ERC-20, lorsqu’il est jalonné dans le protocole, il est soumis à une période de dégel. La quantité de jetons peut être réduite si les indexeurs sont malveillants et fournissent des données incorrectes aux applications ou s’ils indexent de la mauvaise façon. Les utilisateurs qui indexent peuvent également se voir déléguer la participation des délégants, pour contribuer au réseau. Pour devenir son propre nœud en tant qu’indexeur, il faut détenir un minimum de 100 000 jetons GRT, requis par le protocole.

 

3. Les conservateurs

L’économie décentralisée de The Graph dépend des conservateurs. Ils utilisent leur connaissance de l’écosystème pour évaluer et signaler les «subgraphs» qui doivent être indexés par le réseau The Graph. Grâce à l’explorateur, les conservateurs peuvent afficher les données du réseau pour prendre des décisions de signalisation. Le protocole The Graph récompense les conservateurs qui signalent des données de bonne qualité. Ces indices des conservateurs sont importants pour les indexeurs, qui peuvent ensuite traiter et indexer les données de ces informations signalées.

Lors de la signalisation, les conservateurs peuvent décider de signaler sur une version spécifique du subgraph ou de signaler en utilisant la migration automatique. Lors de la signalisation à l’aide de la migration automatique, les partages d’un conservateur seront toujours mis à niveau vers la dernière version publiée par le développeur.

 

 

4. Les délégants

Un délégant doit utiliser son meilleur jugement pour choisir des indexeurs qui feront du bon travail et leur fourniront un rendement sain, sinon ils pourraient gagner de très faibles récompenses.

 

Conclusion

L’idée du projet The Graph n’est pas anodine, il y a un réel besoin de concentrer les données pour les utilisateurs à un même endroit. Un moteur de recherche pour le monde de la blockchain et le tout de manière décentralisée. Sur le papier, le besoin, l’idée et l’utilité ne sont plus à prouver. L’indexation des données de la blockchain est une étape primordiale pour que l’écosystème puisse davantage se développer.

Auteur de l’article :

Stan – « Chancellor on brink of second bailout for banks »

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles récents